Voyager... Lire...

28 octobre 2018

"Harry Potter and the Philosopher's Stone" de J.K. ROWLING

harry potter

Harry Potter and the Philosopher's Stone de J.K. Rowling

Éditions Bloomsbury, 2001, 224 pages

Tout arrive : J'ai enfin lu Harry Potter ! Enfin pas tous les tomes, mais le premier, et c'est déjà beaucoup ! J'avais fait plusieurs tentatives, d'abord en français, mais niet ! Ensuite, pour lui donner une deuxième chance et pour essayer de ne pas mourir idiote, j'ai acheté le premier tome en anglais, il y a bien trois ans maintenant. Plusieurs tentatives successives et... niet ! Mais, je n'aime pas qu'on me résiste alors je suis revenue à la charge et cette fois fut la bonne ! Gloire à moi !

Allez, je m'autorise un petit résumé inutile pour le commun des Muggles (ou autres moldus)... Harry a grandi avec son oncle, sa tante et son cousin, tous détestables, suite à la mort de ses parents alors qu'il n'était que tout bébé. Il n'est pas choyé, juste toléré et dort dans un placard sous l'escalier. A l'approche de ses onze ans, son monde commence à ne plus tourner très rond. Il apprend qu'il est en fait le fils d'iminnents sorciers et qu'il va intégrer tout bientôt Hogwarts, la fameuse école de tous les sorciers dignes de ce nom ! Au revoir alors la famille Muggle, et bonjour monde étrange de la magie ! Fantômes, baguettes magiques et balais volants !

Harry rencontrera forcément des gentils et des méchants, comme dans toute école mais ses certitudes forgées par la vie muggle vont être mises à rude épreuve. 

Voilà un roman, qui, je le conçois tout à fait, a su faire rêver toute une génération de jeunes lecteurs et que j'aurais aimé, moi aussi, découvrir enfant. C'est un monde de magie et d'aventures qui ne peut que passionner les enfants. Tous les ingrédients sont là : du danger, de l'héroïsme, de l'amitié et de la haine, des interros et des profs (et ils ont les mêmes problèmes que tous les écoliers au monde!), des compétitions de sport, de la magie... 

J'ai bien aimé ma lecture mais j'aurais aimé découvrir ce livre avant de n'en voir les adaptations au cinéma. Mon petit frère a grandi avec Harry et je l'emennais au ciné à la sortie de chaque film. En effet, j'aime imaginer mes propres décors et la tête de mes personnages quand je lis un roman et ici mon imagination n'a été qu'étouffée par les films. Cela en fait une lecture un peu inhabituelle pour moi.

Je reconnais néanmoins le talent, l'imagination et la plume de J.K. Rowling qui ne cesse de m'impressionner.

Je ne sais pas encore si je lirai les tomes suivants, mais une chose est certaine, je suis contente d'avoir enfin rencontré la version papier d'Harry Potter, ne serait-ce que pour la culture ! :-)

Voici un billet (unique?) pour le Challenge Halloween de Lou et de Hilde.

40234224_1858790040879407_3157129252680237056_n


27 octobre 2018

Décembre Nordique 2018

Le Mois Nordique revient dès le 1er décembre pour une nouvelle édition !

Décembre Nordique, ce sont les pays suivants : Finlande, Danemark, Islande, Norvège et Suède.

DSCF8261_2__2_

Le groupe Facebook existe toujours et vous pouvez nous y rejoindre ! Nous vous attendons !

Le principe est le même que pour les autres mois thématiques, vous pouvez parler de tout ce qui touche au pays nordiques dans vos billets : Littérature, films, cuisine, voyages, musique, peinture, musique....

Comme l'année dernière, je ne vous promets pas de billet récap', l'important est juste de lire, de se laisser imprégner par l'ambiance nordique et de se faire plaisir !

Nous avons pensé à quelques lectures communes, mais si vous avez d'autres idées, n'hésitez pas à m'en faire part en commentaire, ici, ou sur le groupe Facebook !

Billets communs proposés :

Le 03/12 : JOURNEE de la FINLANDE: LC Roman finlandais ou tout autre sujet !

Le 05/12 : LC Jorn Riel 

Le 07/12 : LC Ann B. Ragde

Le 09/12 : JOURNEE du DANEMARK : LC Roman danois ou tout autre sujet !

Le 11/12 : LC Selma Lagerlöff

Le 13/12 : JOURNEE de l'ISLANDE : LC Roman islandais ou tout autre sujet !

Le 15/12 : Journée d'hommage à Arto Paasilinna

Le 17/12 : LC Arnaldur Indridason

Le 19/12 : LC Henning Mankell

Le 21/12 : LC Ragnar Jonasson

Le 22/12 : JOURNEE de la NORVEGE : LC Roman norvégien ou tout autre sujet !

Le 25/12 : Noël nordique (histoire ou conte de Noël)

Le 29/12 : JOURNEE de la SUEDE :  LC Roman suédois ou tout autre sujet !

Le 30/12 : LC Johan théorin

Vous n'êtes bien sûr pas obligés de participer à toutes les lectures communes. Vous pouvez participer à une, aucune, toutes, plusieurs !

Vous pouvez également publier quand vous le souhaitez, au cours du mois de décembre, tout billet parlant d'un pays nordique!

Alors, voyagerez-vous avec nous en décembre ? :-)

Posté par Cryssilda à 22:53 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :

23 octobre 2018

"Le koala tueur et autres histoires du bush" de Kenneth COOK

metadata-image-1027610

Le koala tueur et autres histoires du bush de Kenneth Cook

Traduit de l'anglais par Mireille Vignol

Éditions Autrement, 2009, 155 pages

Voici un recueil de nouvelles que j'ai depuis un moment et qui m'a été offert par ma copine A Girl, et qui traînait sur mes étagères, depuis un moment aussi (en toute logique!) J'ai enfin pioché dedans car son format (des nouvelles) se prêtait exactement au projet "Silence on lit" mis en place dans mon établissement (quatorze minutes de lecture pour tout le collège, tous les jours, juste avant la récréation du matin.) Sans parler du titre qui allait forcément intriguer mes élèves !

Kenneth Cook était un journaliste qui arpentait l'Australie. Dans ce livre, plus chroniques que nouvelles, il nous raconte ses aventures dans l'Australie profonde, bien souvent confronté aux animaux du bush. Koala, serpents, chameaux, crocodiles, chien (aaah ce Golden Retriever ! Il m'a tellement fait penser à celui de mon frère!)... Notre chroniqueur n'est en effet pas très doué avec les animaux (en plus d'être maladroit en général!), et il en a souvent bien peur. Plus là par hasard qu'aventurier, notre écrivain va alors vivre des expériences coquasses aux milieu des animaux sauvages et des autochtones pas très futés eux non plus.

Les nouvelles sont parfois répétitives (elles n'étaient pas forcément écrites pour apparaître dans un recueil, je pense) mais j'ai beaucoup aimé suivre cet anti-héro, pas plus valeureux que la plupart d'entre nous dans ce bush hostile. L'auteur a beaucoup d'humour et joue d'auto-dérision au fil de ses récits. Il sait bien qu'il n'est pas un Indiana Jones moderne, mais peut importe, il y va, souvent à reculons néanmoins.

Un bon recueil de nouvelles qui m'a fait voyager dans les vastes étendues australiennes - et cela ne m'arrive pas si souvent - avec plein d'animaux - ce qui n'est jamais pour me déplaire. J'ai beaucoup souri à la lecture de ce livre, devant les élèves, peu importe ! D'ailleurs, moi aussi je les vois rire ou sourire en lisant, et c'est génial !

Posté par Cryssilda à 20:59 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 septembre 2018

"The January Flower" de Orla BRODERICK

the january flower

The January Flower de Orla Broderick

Éditions Council House Publishing, 2012, 232 pages

Mary vit dans une maison sociale avec son bébé Angel. Elle n'a pas de travail, pas de mari, son quartier et ses voisins sont miteux. Elle se sent seule et inutile, invisible. Quand Wallace apparaît un jour, elle redevient femme, entamant avec lui une relation purement charnelle. Peu à peu, visite après visite, elle commence à s'attacher à Wallace qui prend soin d'elle à sa façon, mais c'est déjà ça : Il lui offre des vêtements de seconde main et montre beaucoup de tendresse envers la petite Angel. Alors, pleine d'espoir, Mary ne va pas hésiter à quitter sa maison pour une caravane au milieu de nulle part sur une île écossaise sous les conseils de Wallace. Non, elle ne vivra pas avec lui, il est trop occupé à balader des touristes à travers l'Ecosse mais il l'installera près de sa mère, une excentrique qui tient une auberge de jeunesse. Mary et Angel se retrouve au milieu des éléments  et la nature pure entre réalité et mythes (la mère de Wallace est une grande illuminée.) Mais c'est sa nouvelle famille, elle qui n'en a pas et peut-être qu'un jour Wallace finira par l'épouser ?

Voici un roman déroutant. Il est difficile de suivre au début et de se faire au style complexe du livre. En effet, la narration est à la première personne et elle s'adresse à la petite Angel, sauf qu'au départ ce n'est pas bien clair et que l'on ne sait pas bien de qui et à qui Mary parle. Mais il faut vaincre les premières pages et ensuite on s'habitue et on comprend. Ensuite c'est une histoire assez sombre qui m'a beaucoup fait penser aux ambiances des films de Ken Loach. Mary est dans une apparente impasse et n'espère plus grand chose de la vie et lorsqu'un espoir apparaît pour elle, on sent bien que ce n'est pas le bon choix et que ça risque de très mal tourner. J'ai aimé ce voyage intérieur, ce questionnement continue sur la vie et sur les autres. J'ai eu peur pour elle et ai eu envie de l'aider, de la secouer parfois. J'ai néanmoins été bien déçue par la fin du récit qui ne correspond pas du tout au reste du roman et qui m'a semblé discordant. J'ai eu le sentiment que l'auteur ne savait pas trop comment terminer son roman, alors faute de mieux, elle a choisi cette fin... décevante.

Une bonne lecture globalement, surtout que c'était le premier livre que je terminais depuis bien longtemps (je ne publie pas mes billets dans l'ordre) alors ça a eu le mérite de me tenir en haleine et d'avoir envie d'aller jusqu'au bout même si ce n'était pas joyeux joyeux.

Posté par Cryssilda à 14:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 septembre 2018

"Rendez-vous avec le crime" de Julia CHAPMAN

ob_4f2233_rendez-vous-avec-le-crime

Rendez-vous avec le crime de Julia Chapman

Éditions Robert Laffont / La Bête Noire, 2018, 381 pages

Delilah est fraîchement divorcée, un brun dépressive depuis la disparition de son frère. Elle vit dans la petite ville de Bruncliffe, parmi les vallons du Yorkshire. Elle assure, ou tente d'assurer ses revenus grâce à ses deux entreprises, l'une de création de sites internet et l'autre, une agence matrimoniale. Mais ce n'est pas facile de joindre les deux bouts... alors quand Samson revient en ville après de longues années d'absences et contre lequel les habitants de Burncliffe, dont Dalilah, portent de grosses rancoeurs, elle n'a pas d'autre choix que d'accepter de lui louer une partie de ses locaux afin qu'il installe son agence de détective privé.

L'arrivée de Samson va mettre un peu d'ambiance dans le village, personne ne le veut ici. Et surtout, tout le monde se demande pourquoi il est revenu, cela doit cacher un secret ! Et puis, un bureau de détective privé à Bruncliffe ! Pour quoi faire ? Il ne se passe jamais rien ici... Jusqu'à ce que des hommes se mettent à mourir... et qu'à y regarder de plus près, rien n'est tout à fait clair dans ces disparitions soudaines.

J'ai bien aimé lire ce petit roman sans prétention mais douillet, avec des personnages amusants, dans la campagne anglaise. Et puis il y a un chien, et j'aime les chien. Il n'y a pas trop de mystère sur l'enquête finalement mais je me suis bien prise au jeu quand même et je me suis laissée embarquer dans les histoires de famille de Delilah, les petits problèmes de Samson tout comme les habitants du village qui suivent les intrigues de la petite communauté depuis le pub, à travers la vitre. Une sorte de policier feel-good champêtre tout bienvenu pour moi !

2832827481

Posté par Cryssilda à 10:59 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,


30 juin 2018

"Heart and Science" de WIlkie COLLINS

books_heartscience_seaside

Heart and Science de Wilkie Collins

Kindle Editions, 1882

Carmina arrive d'Italie pour vivre chez Mrs Gallilee, la soeur de son défunt père. A contre coeur, sa nourrice de toujours doit la laisser après l'avoir accompagnée à Londres pour retourner s'occuper de son mari en Italie. Dès son arrivée, Carmina est tombée sous le charme d'Ovid, éminent médecin, lors d'un spectacle d'Opéra. Le jeune s'avérera être son cousin, fils d'un premier lit de Mrs Gallilee. Tout semblerait pour le mieux dans le meilleur des mondes pour la jeune fille, mais non, nous sommes dans un roman victorien alors rien ne peut être si facile. Ovid est malade, il préparait même son départ lorsqu'il a rencontré la jeune fille, pour prendre un bol d'air frais et consolider sa santé fragile. Après moultes hésitations et promesses d'amour, il quittera la jeune fille pour le Canada avec dans l'idée de revenir auprès d'elle dès qu'il se sentira mieux. Carmina reste alors avec sa tante, son oncle et ses deux jeunes cousines. Sa tante aime la science, elle se dit cultivée et intelligente et aborde le monde qui l'entoure comme un amas de cellules et de formules scientifiques. Sa vie est alors organisée de la même façon, au plus rapide, au plus efficace, sans aucun sentiment. Son grand ami est d'ailleurs le docteur Benjulia qui aime a torturer les cerveaux à l'aide de son scalpel, ceux des animaux comme ceux des humains, pour le "bien" de la science. La pauvre Carmina se sent bien seule dans cet univers, surtout que sa seule utilité du point de vue de sa tante est sa bourse bien remplie !

Voici de nouveau un roman quelque peu étonnant de la part de Wilkie, l'un de ses derniers romans. J'ai appris, grâce à ce roman, que Wilkie était un grand défenseur des animaux (Wilkie, on était fait pour être de super amis, je t'assure!) et qu'il dénonçait haut et fort la vivisection, objet de ce roman. Ici c'est la science et la culture qui s'opose. D'un côté nous avons les personnages qui appréhendent tout ce qui vit autour d'eux comme un cas d'étude, de l'autre il a y a ceux, au coeur tendre et à l'humanité exacerbée, qui aiment et doivent se protéger de ces fous furieux du premier clan.

Le clan "savants fous" est composé de délicieux personnages machiavéliques. Il sont méchants et comploteurs mais apportent tellement de rebondissements et de comique dans le roman, ils sont hallucinants et ridicules (big up pour Benjulia et sa cuisinière, peut-être le meilleur passage du roman - tellement affreux et cynique!) Et puis on a les gentils amusants aussi, et ici je décerne la palme d'or à Mr Gallilee, tout gentil, effacé, marrant et attachant. Je l'ai adoré lui aussi !

Ce roman est l'un de mes préférés de Wilkie Collins à ce jour, j'ai passé de bien agréables longues heures parmi ces pages. La mauvaise nouvelle, c'est que l'heure ou je vais devenir orpheline de Wilkie n'a jamais été aussi proche.

Voici donc ma deuxième participation pour le Mois Anglais durant lequel j'ai brillé de mon absence... Mais grâce à Wilkie Collins, j'ai au moins repris goût à la lecture, alors ce mois anglais n'aura pas été inutile malgré tout pour mois !

18582148_2132543820305332_7321379583382259820_n

06 juin 2018

"The Fallen Leaves" de Wilkie COLLINS

books_fallenleaves_ybcw

The Fallen Leaves de Wilkie Collins

Kindle éditions, 1879

Amelius Goldenheart est obligé de s'exiler quelque temps à la demande de sa petite communauté utopienne américaine à cause sa relation ambiguë avec une femme plus âgée. Il arrive à Londres pour "purger sa peine". A son arrivée, il se présente à la famille Farnaby auprès de laquelle il possède une lettre d'introduction. Il tombe sous le charme de Regina, la nièce de M. Farnaby et sous l'emprise de l'apparente folie de Mrs Farnaby : Elle le charge d'une mission, profiter de son jeune âge, parcourir le monde et la société pour retrouver sa fille perdue dont elle a été séparée à la naissance.

Si Regina répond favorablement à ses avances et à sa demande de mariage, elle ne semble pas très pressée de mettre leur projet à exécution. Ça semble même l'amuser de le faire miroiter. D'autant plus que son oncle pense qu'Amelius doit peaufiner sa fortune avant de le trouver digne d'épouser sa nièce.

Cela va se compliquer lorsque Regina va être obliger de partir au vert avec son père pour des raisons de santé et qu'Amelius va rencontrer Simple Sally dans la rue. Pauvre jeune fille un peu simple, exploitée et prostituée par son père. L'instinct utopien d'Amelius va le pousser à sauver la jeune fille de la rue et de la précarité en devenant ainsi pour Sally un véritable dieu sur terre.

C'est un roman très humaniste que nous signe ici Wilkie en mettant en scène son personnage le plus candide (façon Voltaire.) Amelius, comme son nom l'indique, et ce n'est pas un hasard bien sûr, a un coeur d'or et est rempli de bons sentiments, de justice et d'équité. Il pense qu'avec de bonnes intentions, le monde autour de lui ne peut pas tourner autrement que rond. Il l'apprendra à ses dépens lorsqu'il pense augmenter un peu sa fortune en donnant des conférences humanistes (enfin ça s'arrêtera à une seule et unique) à la bonne société londonnienne (Mr Farnaby ne s'en est pas encore remis, le pauvre.) Bref, Amelius ira de désilusions en désilusions... heureusement que ses bonnes actions envers Sally permettent encore à son bon coeur de s'exprimer de tout son saoul.

Un bon roman, un peu étonnant car engagé, de la part de mon Wilkie qui a réussi à me remettre (à petit rythme, certes) sur le chemin de la lectuer, comme le vieux copain bienveillant qu'il a toujours été à mon égard.

Cela me permet de signer ENFIN mon premier billet pour le Mois Anglais que "j'organise" avec ma copine Lou durant tout le mois de juin.

Vous pouvez retrouver le récapitulatif de Lou ICI.

logo 2018

 

30 mai 2018

Mois Anglais - Saison 7 !

Encouragée par ma copine Lou qui semble refuser catégoriquement que 1) je disparaisse à jamais de la blogosphère 2) je ne l'accompagne pas pour cette nouvelle édition, me voici de retour sur le blog pour la septième édition du traditionel Mois Anglais.

Je vous demanderais néanmoins de faire preuve de beaucoup de patience à mon égard car cela risque d'être compliqué pour moi étant donné que je n'arrive plus à lire depuis quelques mois et pour plein d'autres choses...

Mais, ce n'est pas une raison pour que cela vous prive de la fête annuelle qu'est le mois anglais ! Alors merci à Lou de ne pas m'avoir laissé dans mon coin quand je lui ai dit : "le mois anglais... mouais... mais moi je suis un peu larguée en ce moment..." (Bisous Lou, pour tout, t'es vraiment une amie <3)

Cette introduction pour justifier le fait... que je vais totalement pomper le message de présentation de Lou pour le Mois Anglais :)

mois anglais 2014_13.jpg

Le Mois anglais fait son grand retour, pour une 7e saison qu'on espère de nouveau riche en émotions !

Vous vous languissez devant votre service à thé Elizabeth II ? Vos magnets Kate & William viennent d'accueillir de nouveaux voisins en l'honneur de Harry & Meghan ? Vous compulsez frénétiquement vos Agatha Raisin depuis des mois ? Vous regardez avec nostalgie votre parapluie jaune canari ? Ce sont des signes qui ne trompent pas : vous vous languissez du Mois anglais. Ça tombe bien, le revoilà !

Sortez recettes de scones, mugs Spice Girls, albums de vacances et romans anglais... et venez fêter l'Angleterre au mois de juin ! Pas de gadgets kitsch à la maison ? Ce n'est pas grave, notre tea room vous est ouverte, alors venez prendre un bon petit thé, farfouillez dans nos piles de livres et savourez ce moment cozy avec nous !

Le voyage débutera le 1er juin 2018 et durera tout le mois.

mois anglais 2014_14.jpg

Lou et moi sommes donc très heureuses de vous retrouver cette année encore, et espérons que vous serez toujours aussi enthousiastes après ces nombreux voyages littéraires et virtuels ensemble en Angleterre.

Billets libres, lectures communes, comme chaque année il y en aura pour tous les goûts. Le seul mot d'ordre: fêter l'Angleterre sur nos blogs. 

Pour vous inscrire, nous vous invitons à laisser un commentaire à la suite de ce billet et sur le blog de LouN'hésitez pas non plus à nous y laisser les liens vers vos billets de présentation pour que nous puissions les relayer plus facilement.

Vous pouvez également rejoindre notre groupe facebook, où on papote déjà de plus en plus depuis quelques semaines.

Et que diriez-vous de nous proposer de nouveaux logos? Chaque année votre créativité nous impressionne !

le mois anglais, le mois anglais 2017

Les thèmes envisagés (n'hésitez pas à en suggérer d'autres ou à annoncer votre participation si vous le souhaitez déjà) - rien n'est ancré dans le marbre, on peut faire évoluer ces rendez-vous:

- LC Jonathan Coe (idéalement Testament à l'anglaise) : 1er juin

- Album jeunesse avec le challenge Je lis aussi des albums de Sophie Hérisson : 2 juin

- Cuisine anglaise avec les Gourmandises de Syl : 3 juin

- Roman policier (choix libre) : 4 juin

- RDV SF / fantasy / surnaturel (roman ou BD avec fantômes, vampires, sorcières...), adulte ou jeunesse : 5 juin

- La région anglaise de votre choix à l'honneur: 6 juin

- Lecture en VO : 7 juin

- Recueil de nouvelles au choix : 8 juin

- Album jeunesse avec le challenge Je lis aussi des albums de Sophie Hérisson : 9 juin

- Cuisine anglaise avec les Gourmandises de Syl : 10 juin

- OU Bord de mer (roman, film, photos... n'importe où sur la côte anglaise) : 10 juin

- Journée victorienne (films, romans, écrits à l'époque ou se déroulant sur la période) : 11 juin

- Let's meet Agatha - soit Agatha Frost (Peridale Café), Agatha Raisin ou Agatha Christie : 12 juin

- Rendez-vous au campus (campus novel, film, photoreportage oxbridgien...) : 13 juin

- Roman jeunesse : 14 juin

- Read-a-thon sur 3 jours : du vendredi 15 juin (00h01) au dimanche 17 juin (23h59)

- Album jeunesse avec le challenge Je lis aussi des albums de Sophie Hérisson : 16 juin

- OU Un roman de J.P. Delaney (La Fille d'avant...) : 16 juin

- Cuisine anglaise avec les Gourmandises de Syl : 17 juin

- Jane Austen (livre de l'auteur, adaptation TV, biopic, livre sur Jane Austen etc) : 18 juin

- OU Un vintage classic (début xxe aux 70's) - Mitford, Waugh, Sackville West... : 18 juin

- Ghost story (livre/film/série ; Ghost tour si vous y avez participé) : 19 juin

- Anna Hope : 20 juin

- Ironie et humour anglais (roman ou nouvelle au choix) : 21 juin

- Susan Hill : 22 juin

- Album jeunesse avec le challenge Je lis aussi des albums de Sophie Hérisson : 23 juin

- Cuisine anglaise avec les Gourmandises de Syl : 24 juin

- Roman historique : 25 juin

- Kate Morton : 26 juin

- OU Un classique (XIXe ou avant) : 25 juin

- Hommage aux suffragettes : 27 juin

- Virginia Woolf (livre de l'auteur, adaptation TV, biopic, biographie) OU Cercle littéraire woolfien incluant Vita Sackville-West, E.M Forster, TS Eliot... :  28 juin

- Peter Ackroyd : 29 juin 

Rois, reines, princes et princesses d Angleterre (ça va du livre historique au roman en passant par des reportages sur des châteaux royaux, votre collection d'assiettes royal family et vos avis sur les robes des mariages royaux depuis la superbe meringue so 80's de lady Di) : 30 juin

Ce programme est bien sûr indicatif, vous pouvez participer à un ou plusieurs rendez-vous ou librement suivre vos envies tout au long du mois, à votre convenance. Profiter du mois anglais est le maître mot !

N'hésitez pas non plus à participer vos photos et anecdotes, on a toujours hâte de les savourer !

mois anglais 2014_4.jpg

Posté par Cryssilda à 18:04 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :

22 mars 2018

"Ric-Rac" d'Arnaud LE GUILCHER

20180322_184659[16754]

Ric-Rac d'Arnaud Le Guilcher

Editions Pocket, 2015, 249 pages

Jeanyf vit avec son père Pierryf dans le coin paumé de La Soule, quelque part en France. Pierryf a récemment perdu sa mère d'une longue maladie alors il court, court, court, des kilomètres à travers la forêt, pour se vider la tête. Son père, lui, décide de se "soigner" en transformant leur maison en "Palais à Yvette" (vous comprendrez que Yvette est la mère de Jeanyf et l'épouse de Pierryf.) Jeanyf a quatorze ans et il rêve de devenir joueur de foot... le problème, il ne grandit plus depuis la mort de sa mère. Trop petit, il risque de se faire virer de sa formation. Entre autres personnages farfelus dans le roman, il y a Jackyf, son oncle, herboriste douteux et son mystique cousin de Soubiron, une puanteur ambulante qui a vu la vierge.

Voici posée l'ambiance un peu loufoque de Ric-Rac, c'était d'ailleurs dans cet espoir que j'avais ouvert ce livre, vu qu'en ce moment, côté lecture, c'est le calme pratiquement plat. Chose promise, chose due, je me suis alors beaucoup amusée car des personnages loufoques se mettent par définition dans des situations loufoques (faut dire que c'est la norme dans ce village perdu que ni la guerre, ni la libération n'ont remarqué!) Alors imaginez un peu lorsqu'un qu'un club SM prend possession d'un manoir du coin!

Par contre, je ne m'attendais pas du tout à lire un livre sur le deuil, le deuil d'une mère (oui, je ne lis pas les quatrièmes pages de couverture) sinon je ne l'aurais certainement pas ouvert maintenant. Mais oui, c'est un livre sur le deuil, sur comment on essaie de gérer le vide qui s'empare de nous à la perte d'une maman. Et forcément ça me parle, et forcément ça me chamboule. Jeanyf court, mois je marche, je fais du sport, je ne m'arrête plus (ceux qui me connaissent savent que ce n'était pas dans mes habitudes.) Pierryf se fait un tatouage de sa femme sur le coeur, tout seul, haha ! Scène mémorable du livre! Et j'ai un tatouage récent en mémoire de ma mère (ma façon à moi de rendre la douleur physique, certainement.) Bref, quand on père sa mère, son épouse, on déraille et on essaie de garder la tête au-dessus de l'eau. C'est mon cas et c'est le cas des personnages de ce roman.

Et ce roman, avec son petit air de comique, remue des choses, fait réfléchir... à la suite pour nos disparus, à la suite pour nous... et ça chamboule. 

Et, c'est certainement, juste un réconfort que je m'invente mais je m'en fous... quand mon oncle est parti, j'avais vraiment l'impression que mon oncle me mettait des livres sous les yeux parmi toute sa bibliothèque dont j'avais héritée, pour me réconforter. Là, j'ai l'impression que c'est ma mère qui m'a fait choisir là, au hasard, ce livre que j'ai acheté depuis plus d'un an...

Si mon blog vous plombe, désolée, vous n'êtes pas obligés de le lire :)

Posté par Cryssilda à 19:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

10 mars 2018

"La griffe du diable" de Lara DEARMAN

51PKQgtFbnL

La griffe du diable de Lara Dearman

Traduit de l'anglais par Dominique Haas et Stéphanie Leigniel

Éditions Robert Laffont - La Bête Noire, 2017, 405 pages

Jennifer est revenue de Londres sur son île natale de Guernesey suite au décès de son père. Également parce que de vieux démons la poursuivent depuis Londres. A Guenersey pourtant, d'autres vielles angoisses la hantent. Jennifer est journaliste et alors qu'elle enquête pour écrire sur une jeune femme fraîchement noyée, elle réalise qu'il y a des éléments quelque peu louches, comme cette fatalité pour des jeunes filles blondes à se noyer dans la mer de façon trop cyclique. Elle va s'entêter à suivre ses pistes, plutôt discrètement car on lui demande bien gentiment de passer rapidement à autre chose, en particulier son chef. Mais ces histoires la hantent, elle a décidément bien du mal à tourner la page lorsque quelque chose la titille. 

Grâce à son enquête, elle va se replonger dans l'histoire de son île, emportant le lecteur avec elle dans l'atmophère bien particulière de Guenersey, une île entre deux cultures et deux pays.

J'ai bien aimé ce roman, en particulier le personnage de Jennifer qui est une jeune femme comme tout le monde, et non pas une super woman comme ça peut arriver dans ce genre d'intrigue. Elle est fragile et tourmentée mais c'est aussi la raison pour laquelle elle se plonge dans ce mystère qui finalement a beaucoup de points communs avec ses cicatrices personnelles.

J'ai également aimé l'atmophère insulaire et découvrir un peu plus la vie sur Guenersey dont je ne sais finalement pas grand chose. J'aim toujours les histoires qui se passent sur des îles (car j'aime les îles, qu'elles soient pluvieuses ou pas) avec cette impression de huis clos et de fatalité.

Mais, même si j'ai passé un bon moment de lecture avec ce roman, je n'ai finalement pas été emportée plus que ça. Je l'ai "juste" lu avec plaisir et je le retrouvais bien volontiers lorsque j'avais un peu de temps et la tête à lire (ce qui est un peu compliqué en ce moment.) J'ai tout de même été un peu dépaysée et ça me plaît car c'est toujours ce que j'attends un peu d'un livre.

Ce livre entre dans le Challenge Bristish Mysteries organisé en mars par Lou.

3754795695

Posté par Cryssilda à 23:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,