une_belle_canailleUne belle canaille de Wilkie Collins (A rogue's life)

Editions Phébus, 174 pages

Rédigé en 1856

Ayant lancé le Challenge Wilkie Collins Addicts il y a déjà quelques semaines, je me devais de replonger rapidement dans l'oeuvre de mon auteur chouchou, c'est pourquoi j'ai décidé de relire aujourd'hui (enfin hier) Une belle canaille.

Je l'ai lu pour la première fois en 2004 et je ne me souvenais que très vaguement de l'intrigue. Par contre, ce qui me restait bien présent dans la tête, c'est la  légèreté, la bonne humeur et l'humour de ce livre. C'est avec grand plaisir que j'ai donc redécouvert ce livre et cette deuxième lecture ne m'a pas le moins du monde déçue.

Une belle canaille raconte l'histoire de Fancis Softly, jeune homme frivole, qui n'en fait qu'à sa tête au grand malheur de sa famille respectable. Voué à un destin de médecin comme son père, il va claquer la porte pour être tour à tour caricaturiste, dessinateur de faux tableaux, pour finir par pure intrigue amoureuse comme fabricant de fausse monnaie.

Ce roman est un roman épique, très souvent comparé à Barry Lyndon de Thackeray pour ses situations improbables, la légèreté du personnage et l'humour. C'est un roman plein de fraicheur, et on a pas un seul instant du mal à croire qu'il a été écrit pendant l'une des périodes les plus heureuses de la vie de Wilkie, alors qu'il passait ses jours à Paris en compagnie de Dickens, à sortir, aller au théâtre, rencontrer des femmes etc... on retrouve ici un ton très enjoué qui n'est pas forcément flagrant dans ses autres romans.

J'ai adoré la totale désinvolture de Fancis (ce roman a choqué à l'époque par son manque de moralité) ainsi que ses relations burlesques avec sa famille (il doit survivre à sa tante pour que sa soeur puisse recevoir l'héritage et ça donne des situations des plus comiques). Francis Softly est l'un de mes personnages préférés parmi tous les Wilkie que j'ai lus.

Vu que je lis rarement les introductions des romans (qui en révèlent souvent trop), j'avais dû passer à côté de celle de ce livre à l'époque, et voilà que je découvre que le grand-père de Wilkie lui-même avait publié un roman, et que Wilkie y a trouvé beaucoup d'inspiration : Il me faut ce roman !!!

 

wcachallenge 1/....  chalenge_english_classics 1/2