hungerHunger

Film de Steve McQueen, 2008

Avec Michael Fassbender, Brian Milligan, Liam Cunningham...

Nous sommes en 1981, Bobby Sands, leader et figure emblèmatique de la protestation contre la présence anglaise en Irlande du nord, doit purger une peine de 14 ans de prison pour port d'arme. Il réclame un statut de prisonnier politique pour les prisonniers de l'IRA. Suite à plusieurs mouvements de protestation infructueux de la part des prisonniers (La Blanket Protest, vu qu'on ne leur permettait par de garder leurs habits civils, les prisonniers, pour ne pas revêtir l'uniforme, portaient une simple couverture. Ou encore la "No Wash Protest", les prisonniers ne se lavaient pas, pire ils enduisaient le mur de leur cellule d'excrément), un groupe de prisonniers, dont Bobby Sands, décide d'entamer une grève de la faim.

Le film nous présente tout d'abord le quotidien des prisonniers, leurs humiliations redondantes, leur combat en utilisant ce qui leur reste. Et puis, le film prend un nouveau tournant lorsque Bobby Sands se lance dans sa grève de la faim. On le suit jour après jour, diminué, de plus en plus malade, pourtant intransigeant.

J'ai beaucoup aimé ce film. C'est un huis clos, le film se déroule à 90% dans la prison de Maze. On ne sait pas trop ce qui se passe dehors, le spectateur semble être mis dans les mêmes conditions que les prisonniers. C'est un monde de silence, de solitude et d'humiliations, chaque jour c'est une petite revanche personnelle que prennent les gardiens de prison (anglais) sur les prisonniers de l'IRA. La plupart s'en mettent à coeur joie, mais dans chacun des deux camps il y a des gens, on le sent bien, qui sont troublés par ce qu'ils voient, et qui réalisent le ridicule et l'injustice de la situation. Mais ce film dépeint en réalisté l'affrontement entre Bobby Sands et Margaret Thatcher, alors qu'aucun d'entre eux ne veut céder.

Bobby Sands mourra en prison en 1981 de sa grève de la fin, quelques jours auparavant il est élu député.