cherchemidi147-1989Voyage à reculons en Angleterre et en Écosse de Jules Verne

Éditions Le Cherche Midi, 1989, 255 pages

Texte original : 1860

Jonathan se voit proposé de voyager gratuitement sur un bateau de commerce en direction de l'Angleterre, il propose à son ami Jacques, assoiffé de voyage, de le suivre dans cette aventure. Ils accostent à Liverpool mais le but de leur voyage est en vérité l'Écosse. Les voilà à parcourir Edinburgh, Glasgow, le Loch Lomond pour capter un aperçu des Highlands. Leur voyage se terminera par deux jours à Londres.

Plus qu'un roman, ce livre est un véritable récit de voyage. Aussi, ne fus-je pas étonnée lorsque la quatrième page de couv' (que je lis forcément en dernier) m'a appris que ce livre s'appuyait sur des notes prises lors d'un voyage que Jules Verne a effectivement fait avec un ami, au même âge que les protagonistes, et dans les mêmes conditions.

Lorsque l'on connait tous les endroits que Jacques et Jonathan traversent, on ne peut que sentir l'authenticité du roman. Bien sûr le récit se passe en 1859, alors quelques détails ont changé, mais globalement on s'y retrouve parfaitement. Les intérêts touristiques n'ont pas changé, il y a juste peut-être un peu plus de pauvres dans les rues, et un peu moins de bâtiments aussi.

Je me suis beaucoup retrouvé dans la démarches des personnages, et en particuliers Jonathan, éternel enthousiaste que ne veut pas gâcher une minute de son voyage. Il s'est gorgé de lectures avant de partir (en particulier Walter Scott) et s'est fait un programme que nos deux voyageurs vont avoir bien du mal à suivre, malgré leur bonne volonté.

Ils ont également leur 'pubs' favori pour manger le soir... et parfois ils se retrouvent sans rien trouver d'ouvert ! (Isil, je me suis demandé deux secondes s'ils allaient finir à Burger King!)

Londres en particulier donne l'impression que rien a changé, ils visitent les mêmes endroits que nous maintenant, je ne savais pas que Madame Tussaud était si ancien ! (mais tout le monde, déjà à l'époque, ne savait plus différencier les statues des personnes en chair)

Bref, tout ce qu'il raconte dans ce roman, j'avais l'impression de l'avoir vécu (à part le voyage en bateau pour s'y rendre). Je me suis retrouvée épuisée à la fin de ce roman, leur fatigue me rappelait sans aucun problème mon état à la fin de chaque séjour en Écosse ou à Londres.

Je pense que ce livre m'aurait fasinée si je l'avais lu en tant qu'ado lorsque je n'avais encore jamais voyagé là-bas ! Là j'ai juste beaucoup sourri de tant m'y retrouver comme lorsqu'on regarde un film qu'on aime bien une nouvelle fois, mais j'ai passé un très bon moment !

Par contre, attention Jules !! Tu as certainement risqué plusieurs bagarres sans le savoir à utiliser "anglais" à tout bout de champs alors que tu parles de l'Écosse et des écossais!

Ce livre a été lu dans le cadre d'une lecture commune kiltissime avec Isil, Pascale, Yueyin, Mélodie et Lou.

 

highlander

challenge-Jules-Verne