Tooth & nailTooth & Nail de Ian Rankin (Rebus et le loup-garou de Londres)

Edition Orion, 275 pages

Première édition : 1992

Pour sa troisième enquête, Rebus est envoyé à Londres. Après son succès dans l'affaire de L'étrangleur d'Edinburgh, il est couronné d'une certaine notoriété parmi ses confrères, une réputation d'expert en serial killers même (ce qui ne manque pas de l'agacer) (mais il s'agace globalement de tout, il faut dire.) Il doit cette fois enquêter sur le Wofman, le loup-garou : Tout simplement parce que son premier meurtre a eu lieu dans Wolf Street mais également car il a pour habitude de mordre ses victimes à l'abdomène une fois mortes.

John Rebus se retrouve en milieu hostile, parmi une équipe de policiers anglais qui voit d'un bien mauvais oeil ce flic arrivé tout droit des highlands et du froid (l'entente écossais/anglais est légendaire) avec son accent incompréhensible.

On retrouve dans ce livre tout le cynisme de Rebus (qui était déjà largement amorcé dans le premier tome de ses aventures). Il est totalement désabusé et ne se fait aucune illusions sur lui-même : Il vieillit et mal. Un vieux grincheux en devenir, il s'engraisse, sa peau pendouille, et a priori, il n'a plus un sourire bien ravageur non plus (dixit le dental pathologist.) J'aime son cynisme, encore plus mis en valeur cette fois face à cette horde d'anglais qui a bien du mal à suivre ses remarques sarcastiques (en particulier son co-équipier pour l'enquête, George Flight). On en découvre un peu plus sur le personnage de Rebus lui-même également, son ex-femme, sa fille et son mal être latent.

La confrontation entre les deux cultures est très amusantes à suivre. Nous avons dans ce roman tous les préjugés habituels sur les écossais : un pays de skinheads, de montagnards, de radins... tout cela mis dans la bouche des anglais bien sûr.

Rebus face à Londres et aux anglais donne lieu à de nombreuses observations et remarques caustiques, un roman plein d'humour noir donc, qui ne rend le personnage de Rebus que plus attachant.

Rebus lui-même ne se trouve pas à sa place à Londres, rien ne fonctionne comme il en a l'habitude, il n'a absolument plus aucun repère et on a souvent l'impression qu'il est comme un cheveu sur la soupe. Il faut dire que ses collègues ne l'aident pas non plus, même si un certaine complicité parvient douloureusement à s'instaler entre Rebus et Flight.

L'enquête en elle-même... Rebus se retrouve face à un tueur qui semble trop bien renseigné sur les manières d'agir de la police. Il sait éviter les indices, il semble toujours avoir une longueur d'avance sur les forces de l'ordre, même. L'enquête se tient, même si sa résolution repose pas mal sur le simple flair de Rebus.

Quant aux intrigues annexes, j'ai trouvé un peu fort que tout l'entourage de Rebus se trouve entremélé dans cette histoire... même si on nous repête sans cesse au cours du livre que Londres est comme un grand village, et que tout le monde se connaît.... Un peu dur à avaler quand même.

Un très bon Rebus que j'ai dévoré ! J'espère que les prochains seront de la même veine, car oui, je vais tous les lire...

Ce livre a été lu dans le cadre d'une lecture commune avec Mélodie, ma compagnonne de Rebus.

rebus 2

 

Les enquêtes de l’inspecteur John Rebus

  1. Knots and Crosses (L’étrangleur d’Édimbourg)
  2. Hide and Seek (Le Fond de l’enfer)
  3. Tooth and Nail (ou Wolfman) (Rebus et le loup-garou de Londres)
  4. Strip Jack (Piège pour un élu)
  5. The Black Book (Le Carnet noir)
  6. Mortal Causes (Causes mortelles)
  7. Let it Bleed (Ainsi saigne-t-il)
  8. Black and Blue (L’Ombre du tueur)
  9. The Hanging Garden (Le Jardin des pendus)
  10. Dead Souls (La Mort dans l’âme)
  11. Set in Darkness (Du fond des ténèbres)
  12. The Falls (La Colline des chagrins)
  13. Resurrection Men (Une dernière chance pour Rebus)
  14. A Question of Blood (Cicatrices)
  15. Fleshmarket Close (Fleshmarket Close)
  16. The Naming of the Dead (L’appel des morts)
  17. Exit Music (Exit Music)

 

homme-kilt-nu-940043c68