Le tour d'écrouLe tour d'écrou de Henry James

Éditions Stock, 244 pages

Une jeune gouvernante est embauchée par un charmant jeune homme pour partir dans sa maison de campagne et prendre en charge ses jeunes neveu et nièce. En acceptant la place, elle s'engage à ne jamais déranger cet homme et à assumer tout ce qu'il y a à assumer dans cette maison sans jamais se plaindre. Elle se rend alors à Bly et tombe totalement sous le charme des deux jeunes enfants. La gouvernante devient sa proche amie, tout semble aller pour le mieux. Pourtant, on apprend que le jeune garçon, d'apparence si angélique, a été viré de son école. Au bout de quelques jours, des phénomènes étranges interviennent... et il n'y a pas loin avant de suspecter la présence de fantômes dans la propriété....

Je voulais lire ce roman depuis très longtemps, alors quand j'ai eu mon kindle, c'est le premier livre qui m'est venu à l'esprit pour tester la bête. J'ai lu avec beaucoup d'enthousiasme la première moitié du roman, mais mon intérêt s'est bien vite essoufflé... J'ai même dû aller emprunter la version française à la bibliothèque tellement je ne parvenais plus à me concentrer sur le texte.

Ce qui m'a dérangé : Tout d'abord le personnage principal de la tutrice. Elle est présentée dans un premier temps comme naïve et toute timide... et pourtant, c'est celle qui semble avoir le plus de caractère dans la maison, c'est elle qui semble la plus bourue et la forte malgré les étranges apparitions... j'ai trouvé que ça ne collait pas du tout. Elle en semble pas très effrayée par ce qui se passe dans la maisons, il n'y a pas de période de stupeur, elle accepte les apparitions sans plus de problème que ça.... ça m'a dérangée.

Ensuite, j'ai beaucoup aimé le début du roman qui met l'intrigue en place, on est plongé dans le mystère, et tout comme les personnages, on essaie d'évaluer la situations... mais on tourne bien vite en rond, et le parti pris du roman est de nous laisser dans le mystère jusqu'au bout ! Alors, naturellement, je suis restée sur ma fin, car j'ai trouvé dommage de tourner en rond si longtemps pour n'arriver à aucun dénouement. Du coup, je ne sais pas bien ce que j'ai tiré de ce texte, certainement pas grand chose. Et comme c'est avec grande curiosité et grand enthousiasme que j'ai ouvert ce livre, autant vous dire que ma déception n'en est que plus grande...

Je sais que ce roman est considéré comme le chef d'oeuvre de l'auteur et j'ai comme le sentiment d'être passée à côté de ce texte. J'en lirai certainement un autre pour me forger plus solidement une idée.

Je triche un peu, cet auteur est américain, mais il est anglais de coeur, et son roman se passe au fin fond de l'Angleterre, il a donc sa légitimité pour faire partie du mois anglais!

Long live our challenge