l-homme-au-complet-marronL'homme au complet marron de Agatha Christie

Éditions du Masque, 1930, 251 pages

Anne s'ennuie à mourir dans le Hampshire et partage sa vie avec son père, archéologue, qui ne s'extasie que devant de vieux cranes. Le jour de sa mort, c'est presque jour de fête pour la jeune Anne qui va enfin pouvoir partir à l'aventure, son rêve de toujours ! Alors qu'elle se trouve à Londres, un homme meurt mystérieusement devant elle en tombant sur les rails du métro... visiblement effrayé par l'homme au complet marron. Il n'en faut pas plus à Anne pour s'intéresser à l'histoire, d'autant plus que presque au même moment, une jeune femme meure mystérieusement alors qu'elle est en train de visiter une bâtisse à louer non loin de Londres. Anne va alors'embarquer pour l'Afrique du Sud, et l'aventure ne va faire que continuer !

Bizarrement, malgré mon amour démesuré pour l'Angleterre, je n'ai jamais lu beaucoup d'Agatha Christie, en fait je n'en ai lus que trois, celui-ci inclus... Il y avait donc une bonne vingtaine d'années que je n'avais pas mis le nez dans un roman de la dame.

J'ai beaucoup aimé redécouvrir son univers qui est finalement rempli de toute ce qui fait l'image (cliché) de l'Angletterre : De l'humour, du flegme, de la classe, du thé, des femmes "un peu" superficielle... Dans son genre, Anne détonne sacrément avec l'image de la femme de l'époque : Elle a du caractère, elle n'a peur de rien, elle répond si ça ne lui plaît pas, elle drague (oui oui oui !)

J'ai trouvé ce roman très amusant, même si pas spécialement réaliste à beaucoup d'endroit. Le personnage de Sir Eustace Pedler m'a beaucoup amusé, surtout lorsqu'il part de ses secrétaires qui l'importunent plus qu'autre chose, car ils le mettent au travail ! Tous ces extraits de journaux m'ont beaucoup fait rire !

Enfin, je n'ai pas pu m'empêcher de noter de grands changements dans les livres et dans la société (forcément) par rapport à l'époque victorienne (c'est que j'en lis beaucoup, il ne faut pas m'en vouloir)... quand un personnage homme dit à sa "fiancée' : "je m'en fous de tes robes, ce qui m'intéresse c'est de t'arracher tes vêtements" (ou équivalent), il y aurait eu de quoi ne pas amuser du tout la Reine Victoria !

J'ai donc passé un très bon moment avec Agatha, et vu que j'en ai encore deux dans ma PAL, je n'hésiterai certainement pas à piocher dedans.

Livre lu dans le cadre du mois anglais organisé par Lou, Titine et moi-même, en lecture d'un auteur commun avec Titine, Lou, Val, Purple Velvet, Enna, Maggie, Val's blog.

PAL-16

God save the tea