the_frozen_deepThe Frozen Deep de Wilkie Collins (1856)

(Profondeurs glacées)

A Portsmouth, deux bateaux, le Wanderer et le Sea-Mew, sont sur le point quiter le port pour une expédition en Arctique. A son bord, embarqueront Mr Crayford et Francis Aldersley laissant derrière eux Mrs Crayford et la jeune Clara. Une réception est donnée en l'honneur des matelots la veille de leur départ. Wardour revient lui d'Afrique et se rend directement à la rencontre de Clara qu'il a imaginé sa fiancée pendant ses longues années à l'étranger... Elle l'éconduit... Il s'embarque alors pour l'expédition, la rage au ventre, et se retrouve à côtoyer le futur mari de Clara...

Ce roman est librement inspiré de l'expédition en Arctique de 1845 de John Franklin, avec l'échec que nous savons... Ici une intrigue et des rivalités amoureuses sont ajoutées à la déroute des marins. Le roman alterne entre de longs passages sur le bateau puis son naufrage et la tentative de survie de l'équipage avec la vie et l'inquiétude de Mrs Crayford et Clara restées à terre et sans aucune nouvelles de l'expédition. 

Clara a le dont de "Second-sight" (seconde vue?), c'est à dire qu'elle peut voir ce qui se passe ailleurs sans y être au cours de séances de transe. Elle frémit à la penser de savoir Francis et Wardour en train de cohabiter.

Ce roman a tout d'abord et écrit sous forme de pièce de théâtre (sous la grosse influence de Charles Dickens) et cela se ressent énormément de part la forme du texte : Il est divisé en cinq scènes, avec des indications très précises du décor dans lequel se déroule le drame.

J'avais déjà lu ce roman il y a quelques années en français et j'avais moyennement accroché. Cette fois, j'ai téléchargé la version anglaise sur mon kindle et j'ai été totalement hapée par l'histoire. Je ne sais pas si c'est la version anglaise qui m'a fait cet effet ou bien parce que je ne l'avais pas lu au bon moment la première fois.

J'ai beaucoup aimé toutes les scènes qui se passent au bord du bateau et dans l'Arctique. Les parties qui concernent Clara m'avaient semblées plus longues à ma première lecture, mais non, elles sont très courtes et du coup pas ennuyeuses (ce qui aurait pu l'être avec deux femmes dont la seule occupation est de se ronger les sangs). L'histoire est de plus en plus sombre au fur et à mesure que l'on avance dans l'expédition et le naufrage. L'environnement est hostile et malgré la blancheur environnante, tout nous semble lugubre.

Au milieu de cette atmosphère lourde et tendue, un personnage, Mr John Want (le cuisinier du bateau) joue le rôle du bouffon propre au théâtre, avec ses répliques cyniques et son humour acéré et va donner un petit souffle de légèreté par-ci par-là au milieu du texte.

Un roman que j'ai pris grand plaisir à relire ! Et que j'ai relu en l'honneur de Wilkie Collins qui fête aujourd'hui ses 188 ans ! Happy Birthday Wilkie !

Livre lu dans le cadre du mois anglais organisé par Lou, Titine et moi-même, en l'honneur de l'anniversaire de Wilkie Collins avec Titine et Lou et pour le Challenge Un classique par mois de Cess.

God save the tea Classique-final-4