les-c3a9criveursLes Ecriveurs - Tome 1 : La Cité Lumineuse de Frédéric Mars

Éditions Baam !, 2012, 350 pages

En octobre dernier, on m'a mis dans les mains Non Stop de Frédéric Mars que j'ai dévoré en quelques jours. Au départ, c'était pas gagné. Quand on m'a proposé de lire Les Ecriveurs, je me suis dit encore une fois : Ben c'est pas gagné (je ne lis pas de littérature jeunesse), mais bon, pourquoi ne pas donner à Frédéric Mars une seconde chance ? D'autant plus que la première fut concluante.

Me voici donc lancée dans ce roman jeunesse (non mais je rêve!) : Lara Scott vit avec son père et ses deux soeurs qui ne sont pas ses soeurs, sur une île volcanique, quelque part au large de l'Alaska. Sur cette île tout est gris comme de la cendre de volcan et la jeune Lara s'ennuie un peu. Elle est dysgraphique, alors autant vous dire que c'est pas la joie pour elle au lycée... heureusement que Danny, son amoureux platonique, est là pour animer un peu ses journées et ses rêves. Un jour, tout tourne mal... sa soeur décide de la noyer dans un lagon et ça devient quelque peu fantasmagorique (mais à quoi Frédéric Mars carbure-t-il? Non je ne veux pas le savoir.) Elle parvient à s'échaper des crocs de sa soeur (qui s'est entre temps transformée en chien)... et de fil en aiguille, elle découvre qu'elle est écriveur, c'est à dire qu'elle a la vie de gens (ses écrits donc) entre ses mains. Quelle histoire ! me direz-vous ? Lara n'en pense pas moins, surtout que ça va la mener à des aventures qui la dépassent !

Je pense donner une troisième chance à Frédéric Mars, car je suis certaine qu' il parviendra bien un jour à écrire des histoires barbantes et que je finirai alors pas ne plus m'y laisser prendre. La vérité, c'est que j'ai dévoré ce livre en une soirée, oui une soirée messieurs mesdames, oui de la littérature jeunesse, oui en une soirée !

L'auteur nous crée ici un univers totalement délirant et rempli d'humour (j'adore les référence implicite à notre monde et notre culture de tous les jours, "quoi d'autre?"), ce qui en fait un texte qui se lit à tout allure, sans que l'on se rende compte des heures qui passent. Aussi, j'ai beaucoup souri à lire ce texte, à découvrir la panade dans laquelle se mettait régulièrement Lara, à cette distorsion de notre monde.

Un nouveau page-tuner donc... on ne m'y reprendra plus, je vous en préviens ! (euh... elle sort quand la suite?)