Eva MorenoEva Moreno de Håkan Nesser

Editions Points, 2011, 375 pages

Eva Moreno est flic. Elle s'apprête à partir en vacances en bord de mer quand son responsable la convoque. C'est bien sa veine, un suspect est d'accord pour confier ses petits secrets mais à personne d'autre qu'Eva. Il est d'autant plus difficile de refuser que le suspect se trouve détenu à quelques kilomètres seulement du lieu de villégiature d'Eva. Dans le train, elle fait la connaissance la jeune Mikaela qui part à la rencontre de son père qu'elle n'a jamais connu. Il est interné dans un hôpital psychiatrique alors que la fillette n'avait que deux ans, suite à une histoire sordide qui semble encore taboue même seize ans après. Et pour simplifier les vacances d'Eva, la jeune fille va disparaître quelques heures après ses retrouvailles avec son père...

Bien que l'auteur soit suédois, on ne sait pas trop où se déroule l'histoire. En Europe oui, un pays avec des plages et des canicules en été, où l'on peut rouler en tarbant. Seuls les noms de villes (fictifs) rappellent les régions nordiques. Une histoire qui peut alors se passer n'importe où, à notre époque.

Un bon polar avec une bonne intrigue. Eva est une workaholic et c'est là-dessus ainsi que sur son acharnement que repose tout le roman. Elle m'a par contre quelques fois irritée avec son féminisme acéré qui la fait quand même, avouons-le, réfléchir de travers. Elle est alors très bonne en ce qui concerne son travail, mais un peu moins lorsqu'il s'agit de sa vie amoureuse.

Un livre qui va nous plonger dans une histoire taboue de la vie d'un village, ce genre d'histoires qui restent bien présentes dans la vie de tous, qui dérangent, mais dont on ne parle surtout pas car c'est bien plus simple comme ça.  Le roman aborde également les failles de la police, et les agents soit ripoux, soit pas très nets ou encore bien fainéants.

A noter un passage que j'ai trouvé excellent : La scène de la découverte d'un corps qui m'a mis le sourire aux lèvres. Je ne peux pas en parler, mais si vous lisez ce livre, vous comprendrez !

Un roman qui se lit agréablement entre deux livres plus denses.