La Comédie du livre ouvre maintenant ses portes dans deux jours ! Et j'ai aujourd'hui envie de vous présenter l'auteur d'un de mes coups de coeur de ces derniers mois : Louise Welsh.
 
Louise Welsh est un écrivain écossais (je crois) née en 1965 à Londres (d'où mes doutes). Elle a étudié a Glasgow et a tenu pendant de longues années une bouquinerie à Glasgow avant de publier son premier livre. Elle est l'auteur de quatres romans à ce jour, dont seulement un est traduit en français : The Cutting Room (2002), Tamburlaine Must Die (2004) - roman qui raconte les derniers jours de Christopher Marlowe, The Bullet Trick (2006) et De vieux Os (publié en 2010 en Écosse, et chez nous en 2011).
 
Je ne peux que vous recommander De Vieux Os, un gros coup de coeur !
 
Ce que j'ai pu en dire :
 
"Il est des livres qu'on retrouve un peu par hasard entre nos mains. Ce n'est pourtant pas faute de fouiner parmi la littérature écossaise, vous en conviendrez. Il est des auteurs dont on se demande comment on a pu échapper à leur nom pendant tout ce temps. Il est des auteurs plus au moins connus, qui écrivent des chefs d'oeuvre sans que personne ne nous mettent au courant."
 
louisewelshedit
 
Comme vous vous y attendez maintenant, Louise Welsh a eu la gentillesse de répondre à quelques unes de mes questions pour mon plus grand plaisir ! J'ai ouïe dire qu'elle fera une autre apparition sur ce blog d'ici peu pour un mystérieux Prix Kiltissime qui se trame...
 

 
Vous avez travaillé quelques années dans une librairie avant de publier votre premier roman The Cutting Room. A quel moment l'idée d'écrire vous-même des livres vous est-elle venue ?
 
J'ai toujours été une grande lectrice et j'écrivais beaucoup lorsque j'étais enfant. J'ai arrêté d'écrire à l'adolescence, bien trop occupée à vivre. A la fin de la vingtaine, j'ai recommencé à écrire mais je n'avais pas vraiment l'intention de publier quoique ce soit. C'est une fois The Cutting Room commencé que j'ai envisagé l'idée d'un roman plus sérieusement.
 
Quelle est votre relation aux livres ? Avez-vous, comme la plupart des lecteurs de ce blog (ahem) - des milliers de livres qui attendent d'être lu chez vous ? Utilisez-vous un kindle ou autre liseuse ?
 
J'ai décidé de ne faire aucune résistance face aux livres ! Mon appartement est meublé de livres, et j'emprunte beaucoup à ma librairie de quartier ainsi qu'à celle de l'université. J'ai récemment fait l'acquisition d'un kindle. Je le considère comme un complément de lecture, quelque chose qui se transporte facilement quand je voyage, plutôt qu'un substitut aux livres. 
 
Votre dernier roman De vieux os vient d'être publié l'année en France... Est-il question de publier vos autres livres également ?
 
Je ne sais pas vraiment, mais je l'espère !
 
Le personnage de Murray que l'on retrouve dans De vieux os est-il inspiré par vous ? Avez-vous déjà été obsédée par un auteur au point de vous lancer dans de folles recherches?
 
Je ne suis pas trop une stalker littéraire. j'avais beaucoup de poètes en tête lorsque j'étais en train d'écrire De vieux os. Dylan Thmas, George Mackay Brown, Keats et Shelley, mais je suis parvenue à garder toute ma tête !
 
 
Les écrivains britanniques sont les invités d'honneur de cette nouvelle édition de la Comédie du Livre, y a t-il des auteurs que vous admirez particulièrement parmi ceux qui seront présents ? Quels sont pour vous les livres incontournables de la littérature britanniques que vous avez pu rencontrer dans votre vie de lecteur ?

J'adore les livres de Ron Butlin et d'Alan Warner, mais j'aime aussi beaucoup le travail de tous les autres auteurs écossais présents au Festival.

 

Un grand merci à Louise Welsh pour sa gentillesse, je lui souhaite de passer une formidable Comédie du livre !

com_die_du_livre