Dermot-Bolger-Une-seconde-vie_1Une seconde vie de Dermot Bolger,

Éditions Joëlle Losfeld, 2012, 257 pages

Il y a quelques semaines de cela, j'assistai à une rencontre avec Dermot Bolger au Centre Culturel Irlandais. Je ne connaissais pas du tout l'auteur, mais la rencontre s'est déroulée avec tant de gentillesse et d'humour que j'ai eu très envie de découvrir ses romans. Me voilà donc avec Une seconde vie entre les mains.

Séan Blake a un très grave accident de voiture, il est en état de mort clinique pendant quelques minutes durant lesquelles il vit des expériences hors du commun... Il est ramené à la vie, mais rien ne lui semble plus pareil, il regrette même parfois de n'être pas mort. Séan cache un secret depuis l'enfance, il a été adopté... sa mère biologique faisait partie du couvent des Magdalènes. L'accident semble avoir rouvert une brèche dans sa vie, il devient alors obsédé par l'idée de retrouver sa mère.

En parallèle, on découvre une vieille femme malade, Lizzy, que tout le monde prend pour une folle, elle attend désespérément que son "enfant bleu" la retrouve enfin... Elle vit maintenant en Angleterre. Tout au long de sa vie, elle s'est fait des escapades, laissant mari et enfants, pour retourner à Dublin et errer dans les rues et tenter de retrouver son fils. Mais jamais elle n'a révélé son secret et sa "déchéance" à sa nouvelle famille.

Le roman n'est pas seulement un prétexte pour parler des Magdalène c'est aussi une grande réflexion sur les familles, les origines, l'amour des parents. Alors qu'il est à la recherche de sa mère, Séan prend conscience de la valeur de sa famille, de la chance qu'il a d'être avec ses enfants. C'est aussi le récit de l'ambivalence de Séan qui veut retrouver sa mère, mais qui doit jongler avec cette impression qu'il a de trahir ses parents adoptifs qu'il adorait. Chacun des personnages de ce passé, Séan inclus, doit vivre avec le poids de la société qui les emprisonne... La bonne réputation et la décence sont des mots clefs en Irlande... Les mère fille tout comme les couples stériles sont vus d'un mauvais oeil... Séan a dû grandir avec tout ça sur ses épaules innocentes.

Le roman est alors la quête de l'identité de Séan qui veut tellement se retrouver afin que cette seconde vie, cette seconde chance qui lui a été donné ait un sens. Il perd pied, s'enfonce parfois dans du métaphysique tellement il veut y croire et se retrouver.... Il va alors se plonger dans la vie de sa famille, dans les fantômes de son passé pour découvre son histoire et celle de sa mère... dans une Irlande qui veut juste oublier et cacher ce passé peu glorieux.

Ce roman est très émouvant, il y a bien longtemps que je n'avais pas eu les larmes au yeux en lisant un livre (dans le RER en plus!). L'écriture est belle, l'histoire est belle et prenante, les lecteurs sont touts là avec Séan et Lizzy pour les soutenir dans leurs épreuves et leur chagrin.

J'ai vraiment adoré lire Dermot Bolger, et je vais sans conteste découvrir petit à petit ses autres livres.

 Logo mois irlandais

Pour suivre tous les billets des participants à ce mois irlandais, n'hésitez pas à consulter le récapitulatif ICI !