les règles du jeuLes Règles du Jeu de Amor Towles

Editions Albin Michel, 2012, 508 pages

Katey et Evey sont des amies pour la vie. Elles partagent la même chambre dans leur petite pension new-yorkaise et ne pensent qu'à en sortir pour se faire un nom dans ce New York qui avance à deux vitesses. Pour Evey, dont les parents sont prêts à sortir leur porte feuille pour l'aider à la moindre occasion, c'est un challenge de s'en sortir seule et de briller en société. Pour Katey, fille d'imigrants russes, c'est simplement réaliser son rêve américain. Quand elle rencontre Tinker dans un bar le soir du réveillon de la nouvelle année 1937, elles s'accaparent le jeune homme qui a tout pour leur ouvrir les portes de beaux appartements new yorkais surplombant Central Park : De bonne famille, un briquet en or, des vêtements de grande marque... les yeux des deux filles papillonnent. Un évènement tragique fait qu'il choisit Evey. Katey continuera sa vie en subissant la relation de des deux amis et en se faisant sa place dans le New York à paillettes à la sueur de son front... c'est qu'elle part de loin, simple dactylo fauchée dans un cabinet juridique.

Ce roman nous transporte dans une ambiance des années trente américaines très réussie ! Les filles semblent s'agiter partout pour profiter de ce monde qui s'ouvre à eux. Après une période de récession, le pays semble enfin se remettre sur pied, la société américaine est en plein effusion. Tout cela sous fond de jazz et de cinéma américain.

Le roman est divisé en quatre partie, les quatre saisons de l'année. Chaque partie débute avec une illustration, une photo d'époque de gens dans le métro. On a alors tout pour se sentir dans cette ambiance flamboyante des années trente.

L'intrigue est elle aussi très bonne. On ne se doute pas une seconde de la manière dont va tourner l'histoire, et comment vont se perdre Katey, Avey et Tinker dans cette société américaine dont il faut comprendre les règles du jeu pour avancer.

Pour notre plus grand bonheur, Katey est une grande lectrice. Elle se réconforte dans Dickens et Agatha Christie. Son appartement est plein de piles qui semblent bien plus organisées que les miennes ! Ce fut un réel plaisir de retrouver tant de références à de grands écrivains et de gros romans dans ce livre, avec la place qu'ils tiennent dans sa vie.

Un très bon premier roman que j'ai aimé pour sa capacité à nous plonger totalement dans l'ambiance des années trente !

Livre lu en lecture commune avec  Titine  dans le cadre du mois USA qui durera tout le mois de septembre.

LOGO-M~1