lc3a9lc3a9gance-du-hc3a9risson-muriel-barberyL'élégance du hérisson de Muriel Barbery

Éditions Folio, 2006, 410 pages

Dans le cadre du Challenge du Prix Campus, je me suis engagée à lire à un certain trop nombres de romans parmi la sélection (que vous retrouvez ).

Dans ma PAL se trouvait un best-seller d'il y a quelques années, le roman ci-dessus mentionné. Je ne l'avais pas lu à l'époque car je ne suis pas trop dans la mouvance de la culture à la pointe de l'actualité, je me méfie toujours de ce qui marche trop bien. (Parfois à tort, ok.)

J'ai donc ouvert ce livre et je l'ai vite refermé à la page 103, moment crucial s'il en est pourtant : la concierge va nous révéler son épiphanie (je mets des grands mots savants, comme l'auteur).

Il est rare que j'abandonne un livre, mais je pense dans ma pensée intérieure la plus évidente n°01, c'est que ce livre n'est pas pour moi. Je n'aime pas son style pompeux, je n'aime pas qu'on me plaque des cours de philo au milieu d'un chapitre (sauf si c'est Jostein Gaarder, lui il sait faire). Je n'aime pas les anti-clichés qui forcément tombent dans le cliché car lorsque l'on veut répondre à un cliché par son contraire, on retombe dedans, c'est aussi simple que ça ! (c'est clair ou je recommence?) Je n'aime pas les gamines de 13 ans qui connaissent tout à la vie comme si c'était ma grand-mère (on peut être supra intelligente à 13 ans, mais y'a quand même des trucs qui nous dépassent car il s'acquièrent par une expérience terrifiante qui s'appelle l'expérience !)

La concierge, loin alors de l'image type de la concierge, est aussi détestable et intolérante que les familles bourges de son immeuble.

Je n'ai tout simplement pas envie de continuer à partager le quotidien de ces personnages, ni le moindre souhait de me plonger plus encore dans leur monde. Je préfère le mien, ou celui d'autres romans qui m'attendent certainement, là, tout près, et qui me félicitent de mon abandon raisonné (oui j'échange beaucoup avec mes livres, certains me menacent si je ne m'y attelle pas assez rapidement!) (Cryssilda ou la malédiction de la pal. Mouhahahaha! Halloween a réussi à s'emparer de ce blog!).

Quoiqu'il en soit, et plus sérieusement. Ce livre a été adoré par beaucoup de lecteurs, chacun ses goûts et c'est très bien comme ça. Certains membres du Jury du Prix Campus l'ont défendu corps et âme.

Si donc, vous n'êtes pas d'accord avec mon avis, foncez voter pour ce livre ! Si vous préférez voter pour un autre livre, je vous y encourage également !

Et, si vous faites partie des indécis qui veulent se faire leur propre idée : Je vous fais gagner dès à présent, en partenariat avec Folio, un exemplaire de l'Elégance du Hérisson de Muriel Barbery.

POur cela, il vous suffit de répondre à la question suivante avant vendredi soir minuit :

Moi, aux hérissons, je préfère un autre animal, titre de roman également... Quel est cet animal ou quel est ce roman ?

Réponse à envoyer par mail uniquement à : cryssilda@hotmail.com

Bonne chance !

prix-campus-lecteurs-Logo