seule contre la loiMysteries - Seule contre la loi de Vincent Wagner & Roger Seiter

Librement adapté du roman Seule dontre la loi de Wilkie Collins

Editions Magnard Casterman, 2006, 119 pages

Valeria vient d'épouser Eustace, un anglais distingué et charmant, avec une bonne situation. Tout semble parfait entre eux, mais pourtant, leur entourage voit leur mariage d'un bien mauvais augure. Eustace se cache sous une fausse identité et son passé est entaché d'un lourd secret. Valeria sera toute chamboulée par ces nouvelles données, elle ne s'en trouvera pas désemparée pour autant et cherchera par tous les moyens à rétablir la paix et le bonheur dans son ménage. C'est donc Valeria qui va mener l'enquête, assistée de son vieil ami de famille, Wilkie Collins lui-même ! (hi hi hi) (sorry!)

Décidément, je vais prendre goût à la BD si Vincent Wagner et Roger Seiter s'acharnent à adapter des romans de Wilkie Collins sous ce format ! Tout comme Venise Hantée, les dessins sont vraiment jolis à regarder et réalistes. On voyage alors dans le Londres Victorien, on pousse même jusqu'à Edinburgh et la campagne écossaise (hi hi hi). On retrouve avec plaisir Wilkie Collins qui tient un rôle majeur dans cette histoire : Homme distingué, élégant, intègre (qui semble aimer le vin)... bref le vieil ami de famille à qui l'on peut accorder sa plus entière confiance les yeux fermés.

4534-mysteries-1-seule-contre-loi-premiere-partie-1

Je pensais avoir déjà lu ce roman de Wilkie mais j'ai de sacrés doutes, d'un coup... car comment aurais-je pu oublier un personnage à ce point délirant que celui de Miserrimus Dexter, cul-de-jatte complètement dingue et hystérique !? (lui, je l'ai adoré!)

L'intrigue de Wilkie est très bonne et elle a été adaptée et réduite de façon très cohérente et judicieuse par les auteurs. On suit les aventures de ces personnages haut en couleur avec délice !

Par contre, même si la BD est globalement très réussie, dès que les personnages s'emportent, ils font sacrément peur ! (je reste encore traumatisée par un vignette sur laquelle Wilkie est en rogne ! Une homme si doux d'ordinaire!) Ça passe très bien pour Miserrimus, c'est amusant et il y a une certaine logique vu le personnage (on se souvient alors de Jeckyll et Hyde)... Par contre pour Valéria, qui n'est que douceur et patience, ça va pas ! (non mais on se demande s'il vont nous mordre parfois!) Pis, parfois Wilkie devient tout à fait obèse pendant une vignette (non mais Wilkie n'était pas obèse, même pas le temps d'une vignette!) Et attention aux clichés (qui j'avoue, m'ont fait sourire), un avocat en Ecosse portait-ilvraiment le kilt dans son étude à l'époque ? (en même temps, ça m'a vraiment fait sourire!)

Je remercie Syl d'avoir attiré mon attention sur cette BD et avec qui j'ai fait cette lecture commune accompagnées Titine.

British Mysteries i-love-london-logo