marche_foretLa marche en forêt de Catherine Leroux

Éditions Alto, 2011, 300 pages

Voici un roman que j'ai lu dans des conditions idéales comme j'aime : C'est un coup de coeur pour ma copine Yueyin alors elle me l'envoie. Moi je dis ok. Je l'ouvre sans même livre la quatrième page de couverture et ça me plait, beaucoup beaucoup beaucoup ! Le plus dur va maintenant être d'en parler, c'est ça de traîner à faire ses chroniques...

Essayons de résumer - et en dehors du fait que je l'ai lu depuis des semaines, ce n''est en plus pas une mince affaire que de le faire à cause de la forme du roman !

L'auteur annonce la couleur d'entrée, notre découverte du livre débute par un long et large arbre généalogique, celui de la famille Brûlé. Six générations de Brûlé, plein de conjoints, d'enfants, le casse-tête du lecteur. Les personnages, paragraphes après paragraphes prennent alors la parole avec un mélange chronologique radieux et effarant ! A travers les âges, nous rencontrons une sauvageonne aventurière et guerrière ! Mais aussi un veuf qui retrouve sa femme grâce à Alzeihmer, une jeune femme qui tombe amoureuse d'un autiste dont elle s'occupe, un violeur qui cherche l'absolution... Plein de personnages qui se cherchent, qui essaient de se trouver, qui ont du mal, qui ont du mal à trouver l'autre aussi... Bref qui ont du mal comme dans une longue marche au hasard dans une forêt obscure.

Ce genre de narration pourrait être dangereux, on pourrait très vite perdre le lecteur mais la force de ce livre c'est que justement non ! Au bout de quelques pages, on s'habitude aux personnages, et même si on ne se souvient pas forcément des noms (ce qui était mon cas, mais du coup je n'ai pas chercher non plus à mettre un nom sur les personnages), on comprend tout de suite qui vient de prendre la parole et on se souvient de ce qu'on nous a déjà confié sur lui ou sur elle. Malgré les flash-backs incessants, on parvient très facilement à visualiser l'histoire de la famille à travers toutes ces générations. 

J'ai totalement embarqué dans ce roman. Le style est particulier mais c'est beau et fluide, limite poétique même et très agréable à lire. Il se dégage une douceur de ce livre, et finalement on s'attache à tous les personnages, même ceux qui semblent les plus mauvais au premier abord. Et puis tous ces destins nous parlent à nous, lecteurs : Ils sont tellement variés qu'il y en a forcément un ou plusieurs qui résonnent plus spécialement en nous. Et puis l'auteur maîtrise parfaitement la forme particulière de son roman et c'est tout simplement admirable !

C'est un très très beau roman, j'espère pouvoir en lire d'autres du même auteur un jour ! Mon seul regrêt est d'avoir attendu si longtemps pour vous en parler, j'ai l'impression que je n'arrive pas à en dire tout le bien que j'en pense !

Le billet de Yueyin et de Karine, les super organisatrices de Québec en Septembre !

québec en septembre