Quand rentrent les marins

Quand rentrent les marins de Angela Huth

Éditions Folio, 2014, 488 pages

Traduit de l'anglais par Anouk Neuhoff

Myrrtle et Annie vivent à East Nunk, un petit village de pécheurs écossais. La vie dans le village est rythmée en fonction des marins qui partent en mer pour cinq jours et qui rentrent ensuite se reposer pour cinq jours. Myrrtle et Annie ont grandi ensemble, leur pères en mer et leur mères à la maison. Elles seront finalement élevées par leur mères, leur pères ayant péri en mer. Les deux fillettes sont les meilleures amies du monde, malgré le sale caractère d'Annie : prétentieuse et colérique. Elles resteront amies à travers les années, alors qu'elles grandissent et se marient (à des amis d'enfance). Le roman raconte cette amitié et le destin de ces deux femmes ancrées à leur petit village et à la communauté. Le roman débute alors qu'elles sont adultes et mariées à deux pêcheurs. Elles passent leur après-midis ensemble à jouer aux cartes lorsque les marins ne sont pas là, puis profitent de leur maris quand ils reviennent. De nombreux flash-backs nous racontent leur enfance et leur adolescence, puis, en parallèle, nous avançons avec elles dans leur vies d'adulte. Myrrtle se mariera au discret Archie, la fulgurante Annie à Ken, introverti et amoureux des livres.  

Le roman explore l'amitié mouvementée entre Myrrtle et Annie. Ces deux filles (femmes) n'ont rien en commun. Myrrtle est discrète, un peu forte et maladroite, peu sûr d'elle et a le coeur sur la main. Annie est une trop jolie jeune fille qui a pour seul hobby de séduire (par jeu) tous les garçons de son village, en s'acharnant sur ceux qui ont le malheur de lui résister. Elle joue de sa beauté, est capricieuse, hautaine, méchante. Une véritable garce qui ne cesse d'envoyer des piques à la pauvre Myrrtle qui se trouve elle aussi sous le charme d'Annie sans comprendre que l'amitié, ce n'est pas être sous l'influence constante d'une saloperie. Ah que j'ai eu envie de baffer cette Annie !

Le roman c'est aussi la vie dans ce petit village écossais, un aspect du livre que j'ai adoré ! Les personnages vivent au rythme des marées, du temps, du ciel, des tempêtes. Les éléments sont très présents dans ce livre et le récit suit le rythme des vagues et des marées également : le rythmes institué par les flash-backs, les vacheries et les rancoeurs qui sont effacées comme une trace sur le sable par une vague... Le style est très doux, comme sinpiré par les éléments.

Mis à part Annie (vous l'aurez compris!) j'ai beaucoup aimé les personnages de ce livre. C'est la vie de Myrrtle que l'on suit au quotidien, et elle est très attachante. Elle n'a pas une vie facile mais pourtant ne s'appitoie pas (comparée à Annie qui est toujours en train de se plaindre!). Les personnages secondaires m'ont également bien plus, ils sont tous comme prisonniers de cet endroit et cherchent un sens à leur vie qui stagne, qui stagne.... J'ai beaucoup aimé le personnage d'Archie même si c'est peut être celui dont on sait le moins de chose dans le roman. Et pis grosse rigolade avec Alastair, le capitaine du port, qui recherche désespérément une "compagnie amicale" (il faut lire le livre rien que pour le passage où il propose sa compagnie amicale).

Ce livre est un coup de coeur ! J'ai adoré me retrouvé dans l'ambiance de ce livre dès que je l'ouvrais et j'ai eu bien du mal à le refermer. L'ambiance est douillette, paisible et écossaise même si le récit est assez lent, comme la vie dans le village.

Challenge Europe

Livre 1/28 pour le "Challenge L'union Européenne en 28 livres" : Royaume Uni.