le cercle des femmes

Le cercle des femmes de Sophie Brocas

Editions Julliard, sortie prévue le 21 août 2014, 194 pages

Lia vient de perdre Mamie Alice, son arrière-grand mère. Elle se retrouve, pour les funérailles, dans la maison de celle-ci avec sa famille formée par trois générations de femmes et aucun homme ! Mamie Alice fut veuve très tôt, elle est restée enfermée dans le souvenir de ce mari parfait et a élevé sa fille toute seule, sans jamais, au grand jamais, songer à se remarier. Elle a emmagasiné des tas de souvenirs dans sa chambre, parmi lesquels, un vieux carnet que vont trouver et lire Lia et sa mère. Carnet porteur d'un lourd secret qui va peser en filigrane sur les générations successives de femmes dans cette famille. Marie, la vieille amie d'Alice se tient comme gardienne de la mémoire et de la vie de sa copine d'enfance.

Lia est la narratrice de l'histoire, c'est elle aussi qui va creuser, enquêter, provoquer le reste des femmes pour faire jaillir la vérité et peut-être se comprendre mieux elle-même. Le récit est alors divisé en plusieurs parties dédiées à chaque protagoniste de cette vieille histoire qui, par un effet de contraste, mettra également en lumière la vie de Lia qu'est-trop-pourrie-à-cause-des-conneries-de-mes-ancêtres.

Premier roman de la rentrée littéraire 2014 et première déception... je n'ai pas aimé ce roman et je me suis mortellement ennuyée dès la deuxième moitié du livre (dans la première, l'histoire s'intalle, on sait pas trop où on va, on est encore emplis d'espoir!) Ca commençait bien, je tournais les pages bien tranquillement... mais une fois l'intrigue posée (le secret dévoilé), on assiste à un succession de lieux communs, de psychologie du dimanche et d'agressivité de Lia. Son ton m'a particulièrement dérangée ! Sa colère pour la terre entière parce qu'elle ne parvient pas à trouver une relation stable; cette manie de s'énerver et de juger la vie des générations de femmes qui la précèdent (vis ta vie en fonction de tes futurs petits enfants, c'est bien connu!) Je n'aime pas les gens agressifs, dans les livres comme dans la vie.

D'une façon générale, j'aime quand l'auteur montre mais ne dit pas. J'aurais aimé qu'on me laisse comprendre les implications du secret sur les générations suivantes plutôt que l'on m'explique tout dans les moindres détails... L'ellipse, c'est bien aussi... Quand l'auteur a fini par nous expliquer lors d'un long paragraphe ce qui se transmettait inconsciemment de génération en génération, j'ai littéralement perdu patience !

J'ai trouvé la forme bien maladroite, les scènes ne s'enchainaient pas logiquement ni naturellement (on parle d'un truc hypra important mais l'un des personnages décrète "finissons notre marché, on en reparle plus tard!) (ou bien, en pleine révélation majeure et innatendue, ben l'un des personnages déclare aller se coucher.) (Mouais.)

Et puis de petites reflexions innatendues qui m'ont laissée perplexe : "Ils ont l'air serein, ces doigts de pied" (Moui?) Et pis c'est sûr, se demander si son arrière-grand-mère était frigide, deux jours après sa mort, ça coule de source (pis écouter les histoires de cul de sa grand-mère aussi.)

Et puis cette fin.... attendue, cliché, pas crédible, fleur bleue !

Bref, je m'arrête là mais vous pouvez aller lire les avis de mes copines Leiloona, Stéphie et Miss Léo pour notre LC du jour!