N'oublie pas, s'il te plaît, que je t'aime de Gaétan Soucy

Éditions Notabilia, 2014, 89 pages

Ce texte, inespéré, est une publication posthume de Gaétan Soucy mais également un hommage que plusieurs auteurs et amis ont tenu à lui rendre. Le principe était pour Gaétan Soucy d'écrire une longue lettre d'amour, celle d'un vieux professeur à l'une de ses étudiantes de laquelle il s'est épris. Il devait ensuite composer la réponse de la jeune fille, qu'il a tout juste ébauchée comme publiée dans ce livre. Ce sont alors Suzanne Côté-Martin, Pierre Jourde, Catherine Mavrikakis et Sylvain Trudel qui prennent leur plume pour imaginer la réponse de la jeune fille, tout en respectant les indices semés par Gaétan Soucy et qui donnent la couleur de la réponse.

C'est un texte déroutant quand on connaît les autres oeuvres de Gaétan Soucy, et il ne faut pas s'attendre à retrouver un univers débordant de fantaisie et d'imagination cette fois. Gaétan se met à la place d'un amoureux transi, très rationnel au début (le personne est professeur de faculté, ne l'oublions pas !) puis à la limite de l'hystérie et de l'agressivité ensuite. Mais elle le fait exprès de ne pas comprendre ou bien ?! Moi, je me suis beaucoup amusée à lire cette lettre, sa folie montant m'a beaucoup fait rire. On a parfois envie de lui dire : "Bon ok, tu te calmes là ? Mais respire !" Que penser de sa crédibilité quand il en vient à citer Le Petit Prince pour appuyer ses propos et se justifier ?! (ahah)

Puis viennent les réponses écrites par la brochette d'auteurs que j'ai citée plus haut, très amusantes, pétillante, avec des clins d'oeil à la première lettre, comme des clins d'oeil à Gaétan Soucy.

J'ai été ravie de pouvoir lire ce dernier texte de cet auteur que j'aime tellement ! Je remercie son éditrice, Brigitte Bouchard, de nous l'avoir permis (et d'avoir répondu à mes mails désespérés aussi!)

Voici ma première participation (ma seule participation? Je vais faire de mon mieux, mais...) à Québec en Septembre organisé par Karine et Yueyin.