L'homme qui avait vu le Roi

L'homme qui avait vu le Roi de André-Benoît  de Cooman

Éditions Baudelaire, 73 pages, 2014

A.H., pourtant Docteur ès Sciences, travaille dans une usine, occupant un poste médiocre qui ne correspond pas à ses ambitions. Même ce poste, il le perd. Sa femme le quitte dans la foulée. Désespéré, A.H. décide de s'en remettre aux plus hautes autorités et d'aller plaider sa cause auprès du Roi de Belgique, rien que ça ! Mais quand on est un simple sujet, ce n'est pas chose simple... Alors A.H. va profiter d'une visite guidée du palais du Roi pour se glisser dans ses appartements et supplier le monarque de lui donner un emploi.

A.H. nous promène avec lui dans une histoire totalement loufoque, entre réalité, rêves et fantasmes à l'humour belge affirmé. Même si ce court roman a l'air d'une grosse farce au premier abord, c'est également une critique de la politique et des tout-puissants qui sont bien loin du quotidien de monsieur-tout-monde dans cette période de crise aiguë actuelle. Nous sommes donc les témoins de situations cocasses et totalement décalées. Imaginez un peu le Roi des belge qui rencontre,vêtu de son peignoir, notre A.H. désabusé et désespéré, et qui y croit dur comme fer ! Mais voyez-vous mes bonnes gens, c'est la crise, même pour le Roi des Belges, hein. 

J'ai bien aimé lire ce roman un peu fou, mais j'aurais aimé qu'il aille encore plus loin dans la folie, encore plus loin dans l'humour belge. Mais ce fut une lecture bien agréable et une découverte bien cocasse.

Et voici ma cinquième participation au Challenge Union Européenne en 28 livres : Belgique.

Challenge Europe