L'ombre des chats de Arni Thorarinsson

Traduit de l'islandais par Eric Boury

Éditions Métailié Noir, 2014, 299 pages

Deux jeunes amis sont retrouvés morts dans un appartement, une perfusion dans le bras relié à un ordinateur. Est-ce une forme de suicide, un homicide ? Pourquoi cette jeune femme qui venait d'épouser sa compagne aurait mis fin à ses jours ? Est-ce une expérimentation qui aurait mal tournée ? Einar, journaliste, essaie d'enquêter, car c'est l'une de ses amies qu'il a perdu. Mais il est un peu perturbé par les textos chauds bouillants que lui envoie un politicien. Et puis, y'a cette histoire de mec qui s'est fait éclater la tête à l'entrée d'un bar. Bref, c'est pas mal glauque en ce moment pour Einar.

Bon bon bon, ça fait environ un mois que j'ai lu ce livre et heureusement que la quatrième page de couverture m'a ravivé un peu la mémoire.... J'en attendais beaucoup de ce roman, un bon roman islandais au coeur de l'hiver, une lecture idéale ! Mais je n'ai pas compris grand chose au roman, j'ai rapidement perdu le fil car cette histoire m'a ennuyée au plus haut point ! Trop de personnages, trop de sujets différents abordés et sans lien, une intrigue qui ne m'a pas du tout intéressée et du coup, je me moquais bien de connaître le dénouement... mais je suis allée au bout... ok en sautant des pages, juste pour voir et parce que je m'étais donné déjà tant de mal... et les "dénouements" qui m'ont également laissée de marbre.

La palme de l'ennui à ce roman, je ne me souviens pas m'être ennuyée à ce point depuis des années ! Et puis il m'en faut vraiment beaucoup pour passer des passages comme ça ! Bref, je recommande pas.