philip-roth-la-tache

La tache de Phlip Roth

Traduit de l'américain par Josée Kamoun

Editions Gallimard, 2002, 442 pages

Cela n'est certainement pas flagrant quand on suit mon blog, mais au départ, j'ai une licence en littérature américaine (mais je suis gravement atteinte de multi-intérêtisme!)... je me suis un peu perdu en route depuis et pourtant j'aime toujours lire de bons gros romans américains. Il y a quelques mois, on m'a mis entre les main L'Amérique des écrivains et j'avais dans l'idée, cet été, de me faire le même road trip littéraire américain en lisant les auteurs présents dans ce livre. Sauf que, encore une fois, je me suis perdu en route en commençant un roman de Philip Roth qui n'est pas du tout présent dans cet ouvrage !

l-amerique-des-ecrivains

Je n'avais jamais lu Philip Roth avant, La tache traînait dans ma pal en grand format depuis sa sortie. Et je ne sais pas pourquoi on en est restés là avec Philip Roth pendant des années. Mais voilà que, sans grande raison particulière, je le prends et me plonge dedans. Et là, WOW ! Qu'on ne me dérange plus!

La tache raconte le destin d'un éminent professeur de l'université (fictive) d'Athena aux Etats Unis, dans la région de la Nouvelle Angleterre. Coleman Silk a dû quitter ses fonctions deux ans auparavant car on l'a accusé de paroles racistes dans son cours. Vexé, il finit même par démissionner et s'éloigne de tout ce qui faisait sa vie auparavant : son université, ses collègues... Il perd tragiquement sa femme et rend l'université responsable de sa mort. Il va alors demander à son voisin écrivain de raconter sa vie dans un livre afin que la vérité de son innocence éclate enfin en plein jour.

Esseulé et vieillissant (il a soixante-dix ans), il engage une relation avec Faunia, une femme de ménage de son université, illettré et de trente-six ans sa cadette. Il s'attire alors de nouveau les foudres de la communauté et surtout de Les, l'ex-mari de la jeune femme.

Nathan, l'écrivain, sera le témoin de la lente déchéance de Coleman, qu'il observe et admire de loin. Mais ce roman tourne autour d'un énorme secret de la part de Coleman, celui autour duquel il créera sa vie, sa carrière, sa réputation de toute pièce, un secret qu'il ne veut en aucun cas révéler alors que ça pourrait remettre en cause les accusations auxquelles il doit faire face.

J'ai l'impression d'avoir dévoré ce livre alors que j'ai mis une dizaine de jours à le lire. C'est que c'est un livre qui ne se lit pas à toute allure. Le style que certains trouvent ampoulé, je l'ai trouvé riche et nuancé, chaque mot a son importance, on sent son amour de la langue et du texte en lisant le roman de Philip Roth. Les thèmes abordés vont avec le style : riches, diversifiés, profonds. On aborde ici le thème de l'idendité aux Etats-Unis et de l'égalité des chances, de l'inceste, du racisme, des séquelles de la guerre du Vietnam sur les soldats, la guerre en général, l'éducation, la réussite, la rumeur et la réputation... Tous ces sujets sont abordés dans une Amérique en crise face à l'attitude de leur président Clinton qui s'amuse dans le bureau ovale avec sa jeune secrétaire. Au milieu de ces apparences, il temps que les américains comprennent que vivent des hommes et des femmes, des êtres humains qui ne peuvent pas toujours faire bonne figure et ne montrer qu'une image pure et lisse d'eux-mêmes.

Philip Roth est sans conteste un auteur que je vais relire, j'aime les romans bien écrits et profonds, qui vaut au-delà d'une simple intrigue. J'aime la richesse de la langue, la profondeur des sujets. Delphine, une méchante collaboratrice française (c'est lié?) de Coleman parle à un moment d'une langue universitaire, celle qu'elle comprend. Je trouve que ce roman à tout pour plaire aux universitaires et aux amoureux des études et de la culture car on en ressort vraiment plus riches une fois le roman fermé. On continue à y réfléchir, on perçoit les personnages différemment d'un moment à l'autre en y repensant. C'est un roman qui tient parfaitement sa fonction implicite avec le lecteurs : On pose une histoire et elle continue de s'épanouir en vous, elle s'instale en vous, elle prend vie en vous.

Une incroyable lecture pour commencer mon road trip américain !