HG WELLS

L'homme invisible de Herbert George Wells

Kindle Éditions, 1897, 276 pages

J'avais détesté Le meilleur des mondes au collège, je n'avais pas du tout aimé L'île du Docteur Moreau à la fac... mais je suis têtue ! Et surtout, un jour je lirai La machine à remonter le temps car c'est l'un des films magiques de mon enfance (le vieux en noir et blanc, hein!)... Et pourtant, c'est L'homme invisible que j'ai tenté. J'ai beaucoup de mal à rester concentrée sur un livre en ce moment, alors un jour, j'ai fouiné dans mon kindle, commencé des tonnes de romans, abandonnant au bout de dix pages... et L'homme invisible était là à m'attendre avec ses bandages et ses grosses lunettes de soleil (à cause d'une histoire louche de lecture commune victorienne avortée), j'ai lu quelques lignes et... j'ai continué !

Au fin fond de l'Angleterre, une pension accueille un bien étrange hôte : Un homme au nez rose et étrange sur lequel sont perchées de grosses lunettes de soleil, le visage couvert de bandages, un chapeau sur la tête. Il s'isole rapidement dans ses appartements, attendant frénétiquement ses lourds et nombreux bagages. On apprend bientôt qu'il est invisible mais que personne d'autre que lui ne connaît se mystère. Bien sûr, les propriétaires de la pension sont bien curieux, surtout la vieille tenancière avide de ragots, alors il feront tout pour surprendre l'inconnu dans son intimité pour savoir ce qu'il trame tout seul. Mais voilà, notre homme invisible ne va pas pouvoir s'empêcher de faire du zèle et de semer la zizanie dans le village au gré de ses humeurs bien changeantes! Son secret révélé, il sera obligé de fuir et d'entamer une cavale bien rocambolesque!

Bien sûr, les personnages qui croiseront l'homme invisible seront souvent pris de terreur, c'est qu'il a tout d'un fantôme! Qui aurait pu imaginer qu'un savant fou puisse se rendre invisible? Au moins, avec les fantômes, on est dans le domaine des choses "connues"! (sinon communes)

H.G. Wells signe ici un texte plein d'humour, de rebondissement et d'action! L'homme invisible se montre détestable et ses traqueurs ridicules et maladroits (il faut dire, qu'en effet, ce n'est pas simple!). J'ai beaucoup aimé ma lecture même si ça part un peu trop dans tous les sens vers la fin.

Challenge Halloween 2015 A year in england