lovecraft-main

La Maison de la sorcière de Howard Phillips Lovecraft

Kindle Editions (tiens, pourquoi ai-je donc téléchargé la version française?), 49 pages, 1933

Walter Gilman étudie les mathématiques et le folklore (drôle d'association!) dans la ville d'Arkham aux Etats-Unis, la ville même où a vécu une sorcière 350 ans plus tôt. Il est fasciné par les mythes et légendes alors il décide justement de s'intaller dans la lugubre maison de la sorcière. Bientôt, l'Etrange s'imisse dans ses rêves, il croit voir la vieille sorcière accompagnée de son acolyte Brown Jenkin, un long rat à petites mains d'humain. Il y voit là un sujet d'études qui le passionne, sujet qui lui permet de confronter ses théories mathématiques-physiques et que sais-je encore aux phénomènes étranges dont il croit être le témoin. Bientôt la fièvre le terrasse et les apparitions se font de plus en plus fréquentes, il semble même que le jeune homme voyage dans l'espace et dans le temps pendant son sommeil ! La tension est à son comble, les rats grattent les murs, des enfants disparaissent, une sorcière y va de son rire diabolique alors que Walpurgis approche dangereusement !

Je pense découvrir Lovecraft avec cette lecture, ma mémoire de lectrice ne pense pas avoir rencontré d'autres de ses textes before. L'ambiance de ce court récit est oppressante, dérangeante et flippante à souhait ! J'ai beaucoup aimé cette atmosphère sorcièresque à souhait alors que j'étais plongée dans les bas fonds d'une Amérique encore affolée par la sorcellerie et la magie. J'ai par contre eu du mal à suivre les différentes théories mathématiques et scientifiques - c'est que les sciences, c'est pas mon truc ! J'avoue que j'ai passé bien rapidement tous ces passages. Il n'en reste que c'est un très bon texte, je serais curieuse d'en voir l'adaptation !

Challenge Halloween 2015