men and chicken

Men and Chicken

Film danois de Anders-Tomas Jensen

Sortie le 25/05/2016, 1h44

Avec Mads Mikkelsen, David Dencik, Nikolaj Lie Kaas, Nicolas Bro, Søren Molling, Rikke Louise...

A la mort de leur père, Elias et Gabriel découvrent qu'ils ont tous les deux été adoptés, qu'ils ont le même père mais pas la même mère et que leur père biologique, centenaire, est encore en vie sur une petite île danoise. Evelio, le père, est un généticien (fou) de renom. Il n'en faut pas plus à Gabriel (l'intello des deux) pour embarquer son frère (un boulet) à la rencontre de leur père. Sur place, ils vont trouver trois autres frères (signe distinctif, ils ont tous un bec de lièvre!) dans une vieille demeure, des animaux ont envahi les lieux, c'est dégueulasse, ça pue (on l'imagine) et la bâtisse tombe en décrépitude. Evelio, quant à lui, est inaccessible, se reposant dans sa chambre, à l'étage, dont on leur interdit l'accès.

La rencontre entre les cinq frères ne se fera pas dans la joie et la bonne humeur.... la violence et la bestialité règnent dans le domaine : On règle ses compte à coup de gamelles énormes et d'animaux empaillés. Si ça va pas, on purge sa pénitence enfermé dans une grande cage, et surtout, surtout, à table on ne rigole pas avec l'animal dessiné au fond de son assiette !

Il faut bien le dire, Gabriel hallucine et a bien du mal à trouver sa place parmi sa fratrie de bolos. Ici, on mange, on se bat, on se tape des poules (ça leur fait pas mal hein, c'est par là que sortent les oeufs!) en attendant l'arrivée improbable de filles.

Ils sont a priori auto-suffisants, mange leur "bétail" boivent le lait de leur vaches etc... et, my god! Vous n'imaginez pas jusqu'à quel point ils sont auto-suffisants et tout ce que ça implique pour ces garçons ! (enfin, seul le spectateur et, peut-être, Gabriel en comprendront la mesure!)

Un film que j'ai beaucoup aimé et qui m'a fait beaucoup rire. C'est hallucinant, décalé, dérangeant.... on se demande jusqu'où ça va aller tellement on va de surprises en surprises ! De l'humour cinglant, loufoque, barré comme je l'aime dans le cinéma nordique. Ce film est une réinvention folle de L'île du Docteur Moreau (qui n'est pourtant pas mon livre préféré, loin de là!) et j'ai aimé cette fantaisie délirante.