meurtres à l'heure de pointe

Meurtres à l'heure de pointe de Dan Turèll

Traduit du danois par Orlando de Hoop Rudder et Nils Ahl

Éditions de l'Aube, 2012, 224 pages

Nous retrouvons le journaliste de Mortels lundis dont nous ne connaissons toujours pas le nom. A priori, c'est la suite du précédent roman, on laissait le personnage en pleine réflexion sur son embryon de bébé, et là il est né ! Mais il a bien du mal à lui trouver un prénom (l'auteur aurait-il un problème avec les prénoms? Le choix de prénoms pour ses personnages?) Sa copine est chez ses parents avec le nouveau né. Lui, refuse absolument de rencontrer ses beaux-parents, il ne les connaît pas encore. Il erre dans les rues pour occuper son temps et échapper à la solitude de son appartement. Un soir, il reconnaît son ancien groupe de jazz en train de jouer dans un bar. Il s'installe et Carsten, musicien et ami du journaliste, s'évanouit sur scène devant lui. Il meure peu après. Comme notre journaliste a un peu la poisse, d'autres corps seront retrouvés.

Quelle déception que ce livre, je dois l'avouer. Après ma déception danoise, plus tôt en ce "Décembre Nordique", j'ai voulu me plonger dans une valeur sûre. J'avais tellement aimé Mortels lundis, j'en avais gardé un très bon souvenir d'humour décapant... J'avais hâte de retrouver ce style, ce rythme, ce cynisme... Mais voilà.... Ce livre n'a pas tenu ses promesses et j'avoue être arrivée à la fin du roman avec une certaine lassitude. Je suis allée au bout par respect pour Dan Turrèl, heureusement que ce n'était pas mon premier livre de l'auteur... mais je me suis mortellement ennuyée... L'intrigue est assez vide, on erre sans trop de but avec le protagoniste. L'enquête est loin d'être palpitante, l'intrigue loin d'être exceptionnelle, ni bien trouvée. L'humour est là mais à toute petite dose, rien de remarquable ni de décapant...

Je donnerai quand même une autre chance à Dan Turèll car j'ai espoir de retrouver un jour un texte digne de son précédent roman. Mais pff... que je suis déçue !

Livre lu dans le cadre du Challenge "Décembre Nordique" et du "Challenge UE".

DSCF8261_2__2_ challenge UE