Quand le destin

Quand le destin s'emmêle de Anna Jansson

Traduit du suédois par Anna Karila

Éditions Robert Laffont, 2016, 339 pages

Angelika vit à Visby, une petite ville de l'île de Gotland au large de Stockholm. Elle tient un salon de coiffure qui a pour autre vocation de former des couples, de rendre les gens plus heureux en leur faisant croire de nouveau à l'amour. Dans son salon, il n'y a d'ailleurs que deux fauteuils, qu'elle essaie de remplir par des paires compatibles. Elle-même est très seule, son mari est mort sept ans auparavant, elle a maintenant quarante-huit ans. Elle est aidée, dans son salon de coiffure, comme dans sa deuxième activité, par Ricky, jeune homme un peu fou-fou-décalé.

Mais voilà, elle a beau y travailler avec le plus grand sérieux, ce n'est pas toujours facile de forcer les destins des gens... d'autant plus qu'elle se retrouve elle même à se pâmer devant un homme comme une ado de quinze ans, et bien sûr ce n'était pas dans ses plans. Sans parler de sa maison vendue à son insu par un imposteur et le jeune Ludwig qui habite par conséquent dans sa propre maison !

Ce roman est un joli défilé de personnages hauts en couleur (Son correspondant virtuel, Sinbad le marin au grand coeur), Magnus, son amoureux secret dont elle ne connaît même pas le vrai prénom ! Et Ricky, ha qu'il m'a fait rire Ricky ! Très original, totalement imprévisible, dont le passe-temps préféré est d'imiter les clients à l'aide d'une boule à thé. Angelika est elle-même très amusante et très attachante. C'est un sorte d'Agatha Raisin à la saveur suédoise, tout aussi maladroite et déjanté que sa copine anglaise.

Les situations sont également bien amusantes, c'est une successions de gags et de maladresses qui nous font bien souvent esquisser un bien large sourire.

Une bonne lecture douillette et feel good pour l'hiver, j'ai passé un très agréable moment avec ce roman !

Livre lu dans le cadre du Challenge Décembre Nordique.

DSCF8261_2__2_