13062045_1045906405493350_2692159267477829875_n

Lors de mon voyage à Stockholm en avril dernier, j'ai totalement adhéré à leur concept de "pause café" appelée chez eux le "fika". Concept bienvenu quand on passe sa journée à gambader à travers la ville dans le froid.

Le fika, c'est une habitude sociale en Suède, on se retrouve autour d'un café (ou d'une boisson chaude, mais eux, ils aiment le café!) et d'une pâtisserie... le plus souvent, un kanelbulle (petite brioche à la cannelle).

Il faut que je vous dise que, depuis un voyage au Québec il y a plus d'une dizaine d'année, je ne pouvais plus voir la cannelle en peinture ! (à cause d'une tourte à la pomme/cannelle d'une fête de village totalement écoeurante ! Genre une épaisse couche de substance gluante... beurk!) Le problème, c'est que si on veut teste les spécialités suédoises, et en particulier leur pâtisseries, on peut difficilement éviter la cannelle...

J'ai pris sur moi, je me souviens bien, dans le petit supermarché près de mon hôtel... et j'ai acheté mon premier kanelbulle (faute d'autres gâteaux sans cannelle, faut dire!) et hoooo ! que c'est bon ce truc !

Alors voilà, je fus fin prête pour les fika et je m'en suis donné à coeur joie pendant tout le séjour ! Dur dur retour à Paris alors, c'est que des kanelbullar, on en trouve pas à chaque coin de rue...

Il fallut alors que je me mette aux fourneaux, car le fika (bon à Paris, je prends un thé avec), c'est addictif !

Tout ça pour vous présenter aujourd'hui "ma" recette de Kanelbullar (que j'ai en fait volé sur le site VisitSweden.com) :

Recette pour 25 kanelbullar

10_7_tina_stafrén-cinnamon_buns-2936%20(1) (leur photo!)

Ingrédients: 35 g de levure, 100 g de sucre, 300 ml de lait, 1 œuf, 120 g de beurre, 1 cuiller à thé de sel, 1 cuiller à soupe de cardamome moulue, 750 g de farine de blé.

Fourrage : 100 g de beurre amolli, 50 g de sucre, 2 cuillers à soupe de cannelle

Dorure : 1 œuf , 2 cuillers à soupe d’eau, sucre perlé

Préparation

1. Émietter la levure dans une jatte et délayer dans quelques cuillerées de lait.

2. Faire fondre le beurre, verser le lait par-dessus. Ajouter les autres ingrédients et travailler la pâte au robot pétrisseur pendant dix minutes.

3. Laisser lever la pâte recouverte, à la température ambiante pendant 30 minutes.

4. Étendre la pâte au rouleau sur environ 3 mm d’épaisseur et 30 cm de large. Étaler le beurre amolli par-dessus.

5. Mélanger le sucre et la cannelle et en parsemer la pâte.

6. Rouler la pâte dans le sens de la longueur et couper le rouleau en 25 morceaux environ. Les mettre avec la surface coupée vers le haut dans des moules de papier.

7. Poser sur une plaque et laisser lever sous un linge environ une heure ou jusqu’à ce qu’ils aient doublé de volume.

8. Battre l’œuf avec l’eau, en badigeonner délicatement les petites brioches et saupoudrer de sucre perlé (j'ai pas trouvé à Monop' et j'ai mis du sucre roux, ça fonctionne bien aussi !)

9. Cuire au four (220 °C) pendant 5-6 minutes.

10. Laisser refroidir sur une grille.

Délicieux également à consommer tiède!

****

Je vous raconte mes galères? Allez, on y va !

Bon, je suis pas une cuisinière régulière... même si quand je m'y mets, je suis assez satisfaite de mes résultats... Mais, dès que je découvre de nouveaux ingrédients, ça peut devenir compliqué pour moi... Dans cette recette, j'ai fait la connaissance avec la Cardamome... Et vu que je fais mes courses à Monop', je n'en ai pas trouvé de moulue, juste des complètes... Et ça ressemble à une cosse, et quand on ouvre y'a plein de petites boules... Déjà, je me suis éclaté les ongles à ouvrir les cosses... mais après, comment moudre les petites boules?! Dans mon grand bol pour faire mes soupes... hum, d'accord, mais comment récupérer les trois ou quatre grammes de poudre ensuite ? Heureusement qu'il fallait du lait dans la préparation, hein, sinon, j'y serais encore !

Sinon, ça a plus au moins roulé (c'est ce cas de la dire!), sauf ma pate qui s'émiétait trop au départ (et vu qu'il faut l'étaller puis l'enrouler, ben c'était juste pas possible!) (mais en fait, je crois que je m'étais planté dans la dose de lait dès le départ!!).

Bref, la pâte a fini par être parfaite, il restait plus qu'a badigeonner généreusement et à rouler, puis à couper ! Bon, je suis pas bien douée pour ça, on dirait... mais disons que c'était la galère du débutant du kanelbulle...

N'empêche que voici le résultat, pas vraiment comme la photo initiale (on sent bien la galère du roulage, n'est-ce pas?), un peu trop compacts par rapport aux vrais des pâtisseries suédoises, mais vraiment vraiment bons !

IMG_20161031_135542[360] (ma photo!)

Sinon, depuis, j'ai aussi découvert qu'on pouvait en déguster à l'Institut Suédois de Paris et, je vous le donne en mille, chez Ikea !

IMG_20161130_152638[359] (mon fika de mercredi dernier chez Ikea)

En plus, et ça je ne savais pas (je vais pas très souvent chez Ikea, faut dire), il y a une épicerie suédoise dans le magasin, alors : A moi les kanelbullar surgelés en cas d'envie irrésistible !!! :)

Alors, et vous, "vill du fika?" (ça vous tente une pause café à la suédoise?) (oui, j'apprends le suédois, mais ça, ça fera l'objet d'un autre billet!)

Billet publié dans le cadre du Challenge "Décembre Nordique".

Logo Décembre Nordique