le fondateur

Le Fondateur

Un film (USA) de John Lee Hancock, 2016, 1h55 

Avec Michael Keaton, Nick Offerman, John Carroll Lynch, Linda Cardellini, Patrick Wilson, B.J. Novak et Laura Dern.

Dans les années 50 (souvenez-vous "Happy Days"!), les américains aiment passer au drive-in pour manger des burgers. Le problème, c'est que l'attente est longue pour être servi et que souvent, il y a erreur sur les commandes. A San Bernadino, en Californie, les frères McDonald décident de se lancer dans un nouveau concept : Le fast food ! On vient, on fait deux-trois minutes de queue et on repart avec son burger chaud que l'on va manger où l'on veut. Plus de service au volant, plus d'erreur, c'est rapide et c'est bon ! Car oui, c'est une petite entreprise à taille humaine avec de la nourriture de qualité. Ray Kroc est un commercial qui arpente les États-Unis en voiture pour vendre ses dernières trouvailles... là, un nouveau mixeur pour faire des milk-shakes. Il n'en vend pas beaucoup et quand les frères McDonald le contactent pour en acheter six d'un coup, il est intrigué et décide sur un coup de tête de traverser les USA pour les rencontrer. Il découvre leur petit restaurant et trouve le concept absolument génial ! Le problème, c'est que c'est un commercial de base, Américain en plus, alors vous imaginez bien... Il pense vite, s'enflamme, pense grand ! Il veut encourager les deux frères à s'implanter ailleurs, et étendre leur concept à tous les USA ! Façon capitaliste américain...

J'ai été invitée à aller voir ce film qu'il y a quelque temps déjà. J'ai vu Michael Keaton, j'ai dit allons-y, Allonzo ! sans avoir aucune idée, comme d'habitude, de ce que j'allais voir... Dès les premières images, j'ai eu TRES peur ! Serais-je là à assister à un film à la gloire de McDonald's, moi ?! Mais bien vite, je comprends que ce film est bien plus complexe et intéressant que ça... Michael Keaton apparaît comme un véritable requin face aux deux frères qui veulent juste vendre tranquillement leur burgers à San Bernardino, à l'ancienne, en respectant son équipe et ses clients, en choisissant des produits de qualité...  Forcément, les McDonald vont très vite être dépassés par l'énergie et la folie des grandeurs de Ray Krock magnifiquement joué par Michael Keaton.

Le spectateur que je suis, déjà bien loin d'être convaincue par McDo assiste médusée à la montée de l'industrie McDonald et même si le film s'arrête avant son expansion mondiale, nous on sait très bien jusqu'où ça va aller par la suite et les dérives qui se sont petit à petit installée tant sur la gestion de son personnel que sur la qualité de ce qu'ils servent (dans ce film, il en sont déjà au milk-shake en poudre en même temps, c'est allé très vite dans la bad bouffe cette histoire...)

Un film révoltant mais néanmoins bien intéressant et cativant qui donne encore plus envie de boycotter McDonald's!

Le Fondateur - Bande-annonce VOSTFR