Jai-tue-et-autres-recits_6636

J'ai tué de Mikhaïl Boulgakov

Traduit du russe par Jean-Louis Chavarot et Françoise Flamant

Éditions Folio, 1997, 104 pages

Ce livre rassemble trois nouvelles : Le Brasier du Khan, L'île pourpre et J'ai tué.

Voici un livre qui traîne depuis très longtemps dans ma PAL et que j'avais dû acheter pour avoir un premier aperçu de l'auteur, vu que je ne l'avais jamais lu avant. Et vu que ce week-end ce sont les Journées du livre russe à Paris, j'avais décidé de lire russe. Je devais aussi me rendre au salon mais cela ne va finalement pas être possible, prise aujourd'hui d'un gros coup de fatigue (début de vacances effect, très certainement).

Malheureusement, j'ai fait un bien mauvais choix pour commencer mon week-end russe... je me suis littéralement ennuyée avec ces trois nouvelles... J'étais même à deux doigts de ne pas chroniquer ce livre, mais j'avais promis de parler de livres russes et je n'avais pas d'autres chroniques sous la coude. Je serai plus organisée pour l'édition 2018 !

Les trois nouvelles sont très ancrées dans l'histoires russes et c'est très compliqué de suivre si on ne connaît pas en détail les différentes révolutions et trahisons qui ont eu lui en Russie. Parfois, ce n'est pas dérangeant, on arrive à suivre... Mais là.... j'ai fini par ne plus m'y retrouver et nbe plus lire que d'un oeil. Mais c'est un recueil, alors à la fin de la première nouvelle, j'était pleine d'espoir ! Surtout que L'île pourpre est une parodie de Jules Verne. Hé bien, que nenni, même ennui.... qui s'est confirmé par la dernière nouvelle.

J'enchaine maintenant sur un court livre de Tchekov, avec lui, je pense prendre moins de risques, je le connais et d'habitude j'aime. Alors à plus tard ou à demain, et je vous en donnerai des nouvelles !

livre russe 2017

 

Et voici mon le deuxième livre sortie de mon immense et vieille PAL pour le Challenge "Objectif PAL" d'Antignone.

objectif pal