CVT_Dans-lombre_3973

Dans l'ombre de Arnaldur Indridason

Éditions Métailié, 2017, 334 pages

Nous sommes dans l'Islande de l'an 1941. Le monde grouille, boue. En Islande, c'est encore relativement calme. Il y a des américains sur le territoire, des allemands aussi qui rôdent, mais la guerre reste froide. Pourtant, il se passe des trucs louches. Par exemple ce représentant de commerce qui est retrouvé dans un appartement de Reykjavik, mort, une balle dans le corps et le front marqué d'un croix gammée de sang. Flovent, un islandais et Thorson, un islandais du Canada, vont mener l'enquête et collaborer ensemble. Il semblerait que le meurtre ait un lien avec des soldats américains. L'enquête va plonger le lecteur et les enquêteurs dans le plus noir de la nature humaine, celle où l'humain n'est q'une espèce à explorer, à tester, à analyser.

Voici un roman qui ne fait pas partie de la série des Erlendur et que je me faisais une joie de lire, surtout après la lecture de l'excellent Opération Napoléon où l'auteur se frottait déjà, et avec brio, à cette sombre période de deuxième guerre mondiale. Mais voilà, ça n'a pas fonctionné... Je me suis ennuyée dans ce volume et c'est avec grand regret que je finis par l'avouer plusieurs semaines après en avoir terminé la lecture. J'ai trouvé que Flovent et Thorson n'étaient pas crédibles, pas très professionnels et que leurs interrogatoires étaient d'une lourdeur et d'une maladresse incroyables. Et puis, j'ai aussi du mal à l'avouer, j'ai trouvé les dialogues / interrogatoires tellement creux, vides... Le questionné qui ne veut rien dire et qui deux pages ensuite raconte tout, tout, TOUT et qui finit quand même par les envoyer balader, parce que bon, de quoi ils se mêlent !? 

Aussi, j'ai trouvé que ce n'était pas un roman abouti et tellement décevant de la part d'Arnaldur dont j'ai dévoré tous les romans précédents.

Bon, je continuerai à la lire quand même hein, tout le monde a le droit à un faux pas...