Arnaldur-INDRIDASON-Ce-que-savait-la-nuit

Ce que savait la nuit de Arnaldur Indridason

Editions Points, 2017, 341 pages

Un corps est rendu par le glacier de Langjökull en Islande (l'heure est grave terriens, les glaciers fondent!) C'est le corps de Sigurvin, un cold case que Konrad, flic à la retraite, n'a jamais pu élucider. La découverte du corps coïncide à quelques jours près avec la mort de (attendez je recherche son nom dans le roman, il est pas évident à écrire celui-ci, ni à dire!) Hjaltalin, le principal suspect qui a pourtant passé sa vie à crier son innocence.

Konrad a perdu sa femme, il passe ses journées à ne pas faire grand chose à part enquêter d'un oeil sur la mort de son père il y a bien longtemps (on comprend que ça va être le fil rouge de la série des Konrad... Comme Erlendur et la mort de son petit frère sur le glacier.) Quand le corps fait surface, il va se ruer sur cette affaire qu'il a envie de clôturer, enfin.

Rendez-vous râté pour la deuxième fois consécutive avec Arnaldur... et cela m'attriste ! Je me faisais une joie de découvrir cette nouvelle série mais c'est lent, très lent... et les dialogues.... que de répétitions.... Cette lenteur ne m'a jamais dérangée dans la série de Erlendur mais là, je me suis ennuyée. L'enquête n'a rien de renversant non plus... bref quelle déception... 

(Oui billet bien lapidaire, mais j'ai pas trop de choses à dire de ce livre, malheureusement...)