the last bookshop

The Last Bookshop in London de Madeline Martin

Editions Hanover Square Press, 2021, 251 pages

En août 1939, alors que la guerre n'est encore qu'une lointaine rumeur, Grace Bennett débarque à Londres avec sa meilleure amie Viv (plus très sûre de son nom, sorry!) Elles ont passé toute leur vie à la compagne mais Grace, désormais orpheline, doit quitter sa maison pour rejoindre la meilleure amie de sa mère à Londres. Elles arrivent pleine d'espoir. Alors que Viv (nous l'appellerons donc Viv) se faire employer dans une grand magasin de nouveautés, Grace rejoint un vieil homme acariâtre pour travailler dans sa librairie poussiéreuse. Grace n'est pas une lectrice, loin de là, mais elle va réorganiser le magasin comme elle l'avait fait dans celui de son oncle. Elle rencontrera finalement la lecture grâce à un client pour lequel elle aura un gros faible. La guerre est soudain déclarée avec l'Allemagne et le Blitz commence. Pour mener sa part du combat depuis Londres, elle travaillera la nuit dans la brigade du blackout dont le travail est de vérifier que la lumière derrière les fenêtres est bien dissimulée, et d'aider les victimes en cas de bombardement. En parallèle, à travers son travail dans la librairie, elle apportera un peu de douceur aux londoniens écorchés grâce à la lecture.

Ce livre va a coup sûr ravir les lecteurs ! Car c'est un livre qui parle de la guerre mais qui explore également le monde réconfortant des livres et des librairies. Cet aspect contraste avec l'horreur de la guerre et des bombardements. J'ai trouvé que ce roman retranscrivait bien l'atmosphère de cette période en nous plongeant dans le quotidien des londoniens. Bien sûr, on a déjà tous entendu parler de ce fameux Blitz, mais pour ma part, je n'avais pas une image précise d'une vie sous alerte. Je n'avais jamais entendu parler de ces brigades par exemple (est-ce qu'elles existaient en France?)

Enfin, malgré cette ambiance pas super joyeuse, ce livre rend bien l'atmosphère cosy anglaise. Quand Grace rentre chez sa logeuse, le thé fume et on se débrouille pour avoir des petits réconforts malgré la liste du rationnements qui ne cesse de s'allonger.

Un roman parfait pour le thème du jour pour Le mois anglais que j'organise avec mes copines Lou et Titine : Première ou deuxième guerre mondiale.

IMG_20210130_180132_982