dolly

Dolly, a ghost story de Susan Hill

Éditions Pofile Books, 2012, 160 pages

Alors qu'ils sont enfants, Leonora et Edward sont confiés à leur tante pour les vacances d'été. Elle habite une vieille maison dans la campagne anglaise. Edward, orphelin, est un petit garçon timide, calme et poli, tout le contraire de sa cousine! Leonora est pourrie gâtée par sa mère, elle est capricieuse et hautaine. Mais c'est son anniversaire durant l'été et sa tante lui offre une poupée, caprice qui, bizarrement, n'a jamais été comblé par sa mère. La poupée ne lui convient pas, de colère elle la jette sur le coin de la cheminée.... Fallait pas! Le destin de la poupée va désormais suivre de très près celui des deux cousins.

J'avais dit "plus jamais Susan Hill" après ma première tentative pendant le dernier mois anglais, mais j'avais un de ses livres depuis un moment sur mon kindle, alors fallait bien que je le lise un jour. En plus, une histoire de fantômes, nickel en ce temps d'Halloween.

Je dois humblement revoir mon avis sur Susan Hill (même si son polar reste nul de chez nul!) car j'ai beaucoup aimé ce court roman. Cette fois, j'ai trouvé que Susan Hill parvenait parfaitement à installer l'atmosphère de son intrigue. Petit à petit, l'histoire devient plus étrange et plus dérangeante, tout cela mine de rien jusqu'à ce que l'on soit plongés dans un véritable cauchemar. L'histoire en parallèle de ces deux enfants est intéressante, même si les deux sont très stéréotypés : le gentil et le méchant. On les voit grandir sous la lumière de la poupée en manque d'affection et la fin de l'histoire répond somme toute à ce que l'on attend de la morale (même si..... bon je vous dirai pas quoi!)

Ce fut alors une bonne lecture et une histoire de fantômes efficace. Je ne pensais pas en arriver là un jour, mais je vous conseille fortement cette lecture de Susan Hill !

Challenge Halloween 2015 A year in england