IMG_20190601_153553[24943]

La pyramide des besoins humains de Caroline Solé

Éditions L'Ecole des loisirs, 2017, 154 pages

Christopher Scott est un ado qui s'est enfui de chez lui. Il vit maintenant sur un morceau de carton à Londres, à Leicester Square. Il fait partie des gens que l'on ne regarde pas quand on passe dans la rue, les gens sales qui font peur, qui dégoûtent. Il décide un jour de s'inscire à "La pyramide des besoins humains", un jeu de télé réalité, c'est le candidat n°12778, ce matricule plus que son nom lui fournira une place dans la société. Le jeu consiste en plusieurs épreuves qui sont les différents paliers de la pyramide, pour lesquels il doit écrire un petit texte sur les différents besoins humains qui nous distinguent des animaux à mesure que l'on s'approche de son sommet : Besoins physiologiques, sécurité, amour, reconnaissance, réalisation de soi. Ses textes doivent montrer qu'il atteint chaque palier avec succès dans sa vie de tous les jours, ce qui n'est pas tout à fait évident quand on est un jeune SDF.

Pas évident, car il doit poster ses textes via une plate-forme internet : Cela revient à lui de choisir entre se nourrir et tenter sa chance, car ça coûte de l'argent un heure au internet café. Et puis, il ne ment pas, il s'éforce de raconter sa vie de SDF... comment gravir les paliers avec ses misérables expériences ?

Et pourtant, cela fonctionne... car notre monde débloque. Les SDF si invisibles dans notre quotidien deviendraient des objets d'intérêts dès lors que leur histoire est médiatisée et sur les réseaux sociaux? Vraiment ? Malheureusement, j'ai bien l'impression que c'est exactement ce qui se passerait si Christopher Scott était un jeune homme réel dans notre société actuelle.

Les gens qui l'ignorent jour après jour sur le trottoir s'enflament d'un coup pour ce jeune homme, veulent l'accueillir chez eux, découvrir qui il est vraiment, le pistent !

J'ai beaucoup aimé ce roman que j'ai acheté pour le mettre dans la boite à livres de la pause lecture dans ma classe pour mes élèves. Il m'a pas mal retournée et indignée, ce roman est un tel reflet de notre société de plus en plus hallucinante.

Alors, si vous êtes comme moi, indignée par ce qui est décrit dans le livre, je vous propose de trouver près de chez vous un "café volant"  (je crois que ça s'appelle comme ça) dans lequel vous pouvez payer d'avance un café (ou un repas) à un SDF qui passerait par là et qui le demanderait.

Vous pouvez ensuite m'envoyer vos photos par mail à cryssilda@hotmail.com , je ferai un billet avec toutes vos marques de générosité en vous mentionnant ainsi que le lieu qui vous a permis de faire cette BA, en espérant avoir tout plein de photos à poster ! (oui c'est la "nouvelle" Cryssilda solidaire.)

Enfin, avec ce billet, j'espère signer mon retour sur le blog et je participe par la même au Mois Anglais que je n'ai pas pu organiser cette année (étant en pleine reconstruction de ma vie qui ressemble bien trop à Fukushima.)

 

60487718_2634758273417215_7035887215238447104_n