DSCF7727

Le Mec de la tombe d'à côté de Katarina Mazetti

Traduit du suédois par Lena Grumbach et Catherine Marcus

Éditions Babel, 1998, 254 pages

Désirée vient de perdre son mari qui l'a lâchement abandonnée, victime d'un stupide accident de vélo. Elle se rend plusieurs fois par semaine sur sa tombe pour lui cracher sa colère de l'avoir laissée seule. A côté, il y a souvent un mec, un grand gaillard à l'épaisse barbe, un plouc de toute évidence vu comme il s'habille. Sa tombe a lui ressemble à une véritable pépinière. Ils ne se parlent jamais, se jaugeant l'un et l'autre avec mépris jusqu'au jour où, sur un véritable malentendu, ils se sourient. Et la, c'est le drame ! Les ovules de Désirée se mettent à danser la samba, il lui faut ce mec !! Lui n'en revient pas, une nana lui a souri, à lui ! Tout s'enchaine très vite ensuite entre eux, malgré la maladresse et l'incompréhension latentes. Désirée est bibliothécaire, cultivée quoi ! Benny, quant à lui, a repris la ferme de ses parents, il élèves des vaches, il en est d'ailleurs très fier ! Il vit de peu et pour son exploitation. Le reste, le futile, il s'en moque pas mal, il y a déjà bien à faire avec la ferme. Mais voilà que Désirée, sa crevette, va venir bouleverser sa vie pourtant parfaitement calée sur celle de ses vingt-quatre vaches laitières.

Ces deux-là n'auraient jamais dû se rencontrer et encore moins entamer une relation amoureuse. Ils n'ont rien en commun, ne se comprennent pas le moins du monde et vont pourtant vivre une grande passion amoureuse ensemble.

Le récit, fait de courts chapitres, alterne entre la version de la Crevette et celle de Benny ou comment ils perçoivent chacun de leur côté cette relation singulière et leur personnalité décalée réciproque. Soyons bien clairs, pour Désirée, un mec ça sert à tuer la solitude, à passer le temps mais pas du tout à vivre des moments enflammés. C'était ça avec son mari, y'a pas de raison que ça change à son âge (35 ans). Pour Benny, ben une femme, c'est une femme costaude qui aide à la ferme, qui se débrouille pour que le repas soit prêt quand il rentre épuisé, et qui sait faire les boulettes de viande traditionnelles! (Oui, c'est un peu "l'amour est dans le pré" cette histoire!) Et un livre... euh ça sert à quoi au juste ?

Voici des personnages que moi non plus je n'aurais jamais dû rencontrer ! Mais alors que j'étais au stand Babel au salon du livre, à la recherche de livres suédois, la libraire a fait l'éloge de ce roman à un lecteur, et du coup, c'est moi qui l'ai pris (sans oser prendre la suite, je savais pas bien dans quoi je mettais les pieds quand même.) Oui, il me fallait des livres suédois en prévision de mon voyage (gentiment offert par ma famille, un rêve devenu réalité!) ! J'ai entamé ce livre à l'aéroport et l'histoire de Benny et de sa crevette a rythmé les premiers jours de mon voyage avec ravissement ! J'ai adoré suivre l'histoire de ces deux personnages hors du commun. Plus qu'un roman feel good, ce roman est d'une justesse certaine et je me suis bien souvent identifiée à Désirée (et la personnalité de Benny me rappelle également bien des choses!).  Ce roman m'a beaucoup fait rire (et, attention mise en abime ! a fait sourire les suédois qui m'observaient rire dans les rames du métro) et j'ai passé des heures extra dans ce livre (et ensuite à regretter de ne pas avoir acheté la suite! C'est qu'en Suède, on trouve pas de bouquin en français ! - bon, j'étais à deux doigts de faire un tour à la librairie anglaise pour le trouver mais j'ai résisté...) Bref, le roman parfait (pour moi) à lire durant ce séjour !

Livre (également) lu dans le cadre du Challenge Union Européenne en 28 livres : Suède.

Challenge Europe