books_heartscience_seaside

Heart and Science de Wilkie Collins

Kindle Editions, 1882

Carmina arrive d'Italie pour vivre chez Mrs Gallilee, la soeur de son défunt père. A contre coeur, sa nourrice de toujours doit la laisser après l'avoir accompagnée à Londres pour retourner s'occuper de son mari en Italie. Dès son arrivée, Carmina est tombée sous le charme d'Ovid, éminent médecin, lors d'un spectacle d'Opéra. Le jeune s'avérera être son cousin, fils d'un premier lit de Mrs Gallilee. Tout semblerait pour le mieux dans le meilleur des mondes pour la jeune fille, mais non, nous sommes dans un roman victorien alors rien ne peut être si facile. Ovid est malade, il préparait même son départ lorsqu'il a rencontré la jeune fille, pour prendre un bol d'air frais et consolider sa santé fragile. Après moultes hésitations et promesses d'amour, il quittera la jeune fille pour le Canada avec dans l'idée de revenir auprès d'elle dès qu'il se sentira mieux. Carmina reste alors avec sa tante, son oncle et ses deux jeunes cousines. Sa tante aime la science, elle se dit cultivée et intelligente et aborde le monde qui l'entoure comme un amas de cellules et de formules scientifiques. Sa vie est alors organisée de la même façon, au plus rapide, au plus efficace, sans aucun sentiment. Son grand ami est d'ailleurs le docteur Benjulia qui aime a torturer les cerveaux à l'aide de son scalpel, ceux des animaux comme ceux des humains, pour le "bien" de la science. La pauvre Carmina se sent bien seule dans cet univers, surtout que sa seule utilité du point de vue de sa tante est sa bourse bien remplie !

Voici de nouveau un roman quelque peu étonnant de la part de Wilkie, l'un de ses derniers romans. J'ai appris, grâce à ce roman, que Wilkie était un grand défenseur des animaux (Wilkie, on était fait pour être de super amis, je t'assure!) et qu'il dénonçait haut et fort la vivisection, objet de ce roman. Ici c'est la science et la culture qui s'opose. D'un côté nous avons les personnages qui appréhendent tout ce qui vit autour d'eux comme un cas d'étude, de l'autre il a y a ceux, au coeur tendre et à l'humanité exacerbée, qui aiment et doivent se protéger de ces fous furieux du premier clan.

Le clan "savants fous" est composé de délicieux personnages machiavéliques. Il sont méchants et comploteurs mais apportent tellement de rebondissements et de comique dans le roman, ils sont hallucinants et ridicules (big up pour Benjulia et sa cuisinière, peut-être le meilleur passage du roman - tellement affreux et cynique!) Et puis on a les gentils amusants aussi, et ici je décerne la palme d'or à Mr Gallilee, tout gentil, effacé, marrant et attachant. Je l'ai adoré lui aussi !

Ce roman est l'un de mes préférés de Wilkie Collins à ce jour, j'ai passé de bien agréables longues heures parmi ces pages. La mauvaise nouvelle, c'est que l'heure ou je vais devenir orpheline de Wilkie n'a jamais été aussi proche.

Voici donc ma deuxième participation pour le Mois Anglais durant lequel j'ai brillé de mon absence... Mais grâce à Wilkie Collins, j'ai au moins repris goût à la lecture, alors ce mois anglais n'aura pas été inutile malgré tout pour mois !

18582148_2132543820305332_7321379583382259820_n