lac_st_jean

Le lac Saint-Jean (Copyright Yueyin)

Il y a une petite dizaine d'années, je me suis retrouvée au Québec pour trois semaines dans des circonstances obscures. Après un bref et bien sympathique passage à Montréal avec ma copine Véro-Mélodie, voici que je prends le bus pour rejoindre une banlieue obscure de Québec que j'aime à me souvenir comme L'Expérience Ken Loach de ma vie. C'était la grande époque des forums msn dont certains et certaines ici se souviennent, je le sais. Forums remplis de québécois ! (je leur dois ma decouverte de Gaétan Soucy. Je leur dois tous, donc!)

Pendant tout mon séjour hallucinant dans ma famille de banlieue de Québec, je n'avais qu'une seule envie : m'enfuir dans la forêt, plonger dans la rivière et nager jusque l'Ile d'Orléans pour rejoindre le fou, disparaitre fissa loin de ce lieu obscure ! (oui je parle de Québec avec une fougue qui m'est bien particulière!) Alors quand ma copine Cabicha m'a proposé d'aller la retrouver au lac Saint-Jean, j'ai pris la poudre d'escampette pour la journée sans demander mon reste !

Hop, trois heures et des poussières de bus au milieu de la forêt et me voici débarquée à une station service (sans téléphone portable aucun) à la recherche de deux québécoises (ben oui, y'avait sa cousine!) à Chambord, au bord du lac Saint Jean. (Cabicha, au caractère bien trempé, me grondait toujours quand je mettais un mot en anglais sur le forum, j'avais un peu peur de la rencontrer.... mais comparé à ma banlieue de Québéc, bref.)

Je me retrouve alors avec mes deux mamans québécoises qui avaient décidé de me faire passer une fabuleuse courte journée 100% québécoise ! Hop on file dans un repaire de routiers-pareil-que-dans-les-films-américains pour se faire la totale de la région : un soupe (les filles, comment s'appelle cette soupe?), de la bonne grosse tourte du lac Saint Jean (à mourir!) et une succulente tarte aux bleuets (à mourir!). Ensuite, pour digérer tout ça, on fonce chez les indiens (une vieille obsession les indiens, qui amusait beaucoup mes deux guides) ! Bon le musée est fermé, faut qu'on trouve une solution de repli tout en se baladant au bord du lac bleu bleu bleu sous un ciel bleu. Ah oui, c'est qu'elle aime les animaux la ptite parisienne (notez que je n'ai pas beaucoup changé en dix ans!) : On file voir une ferme pleine de chèvres et de fromage ! (j'aime aussi le lait de chèvre,  ça a étonné le Québec quand j'en ai réclamé, avouons-le). So typically Québécois ! (ouais, je sème quand même quelques mots d'anglais, car finalement, ma copine ne se gène pas elle-même!) Des sacs plein de petites crottes de fromage de chèvre, on se dit que quand même il fait bien chaud, alors on se dirige vers un marchand de glace, on s'instale, on grignotte notre fromage de chèvre tout en mangeant une glace ! So typically... what? On sait pas trop, mais cette anecdote reste dans les annales de notre petite virée ensemble !

Il est déjà temps de reprendre mon bus vers ma banlieue de Québec, ouais la même. On est ravies de notre journée, on s'embrasse, on promet de se revoir au plus vite !

Et puis le temps passe, on est prises dans nos vies, nos occupations, nos problèmes.... le temps passe trop vite...

Me reste le souvenir de ma plus belle journée au Québec dans l'une des plus belles regions du monde !

Le mois québécois commence, et j'apprends aujourd'hui que ma copine Cabicha est partie. Je te dédie mon mois Québécois, sans toi mon séjour n'aurait pas été aussi fun ! (oui oui de l'anglais! Gniark!) Bisous ma copine.